Top

Rio 2016

Histoire

Les Jeux Olympiques sont une compétition multi sports mondiale qui se déroule tous les 4 ans et existent sous la forme que nous connaissons aujourd’hui depuis 1896 avec la première édition des Jeux Olympiques à Athènes réunissant environ 250 athlètes répartis dans 42 disciplines tandis que les Jeux de Pékin en 2008 ont rassemblé plus de 11 000 athlètes autour de quelques 302 disciplines.

Origine

Selon la mythologie grecque, Héraclès aurait construit le stade olympique en l’honneur de son père Zeus après avoir accompli ses douze travaux. En 776 avant notre Ère, les premiers jeux prennent place incluant les épreuves hippiques (courses de chars à 2 ou 4 chevaux) et les épreuves athlétiques (course à pieds sur plusieurs distances, lancer du disque, saut en longueur, lancer du javelot, pentathlon, lutte, pugilat et pancrace). Le gagnant recevait une couronne d’olivier sauvage, une branche de palmier et un ruban de laine rouge, il rentrait chez lui en héros populaire couvert de cadeaux et d’honneur. Les Jeux étaient réservés à l’époque aux citoyens grecs masculins et riches puis, suite à l’invasion romaine, les Jeux se sont ouverts aux non-grecs.

Petite Histoire

Une femme aurait gagnée une course de chars alors qu’à l’époque les femmes n’étaient pas autorisées à concourir. Cela s’explique par le fait que l’on n’inscrivait pas le nom du conducteur mais celui du propriétaire du char. On raconte que ce serait depuis ce temps que les athlètes réalisaient les épreuves nus afin d’exclure les femmes de la compétition.

 

Les Jeux d'Aujourd'hui

En 1892, le baron Pierre de Coubertin parle de la rénovation des Jeux Olympiques, avec de nouvelles règles, de nouvelles disciplines. Les Comités Nationaux Olympiques peuvent proposer 3 athlètes par discipline. Athènes a alors le privilège d’organiser les premiers Jeux Olympiques Modernes, précédant les Jeux de Paris en 1900 qui verront participer les premières femmes à cette compétition.

En 1924 apparaissent les Jeux Olympiques d’Hiver (Chamonix, Albertville et Grenoble ont reçu l’organisation de ces jeux) et se déroulent tous les 4 ans comme les Jeux Olympiques d’été avec deux ans de décalage.

Depuis la remodernisation, on compte 16 fois l’organisation des Jeux d’été en Europe (dont 2 à Paris), 7 en Amérique (première fois à Rio et en Amérique du Sud), 4 en Asie et 2 en Océanie (exclusivement l’Australie). C’est devenu l’un des événements les plus médiatisés au monde.

3 éditions ont dû être annulées, une en 1916 durant la Première Guerre Mondiale, la deuxième en 1940 et la troisième en 1944 durant la Seconde Guerre Mondiale.

Connaissez-vous l'origine des Jeux Paralympiques ?

En 1948, Sir Guttman décide d’organiser un tournoi entre les différents hôpitaux voyant cela comme une thérapie de guérison pour les soldats blessés de la Seconde Guerre Mondiale. Ce tournoi devient annuel, puis Guttman réunit 400 athlètes aux Jeux de Rome en 1960 dans une catégorie qu’il appelle « les Jeux Olympiques Parallèles » devenant ainsi les Jeux Paralympiques.

Les JOJ

En 2010, nous voyons apparaître les Jeux Olympiques de la Jeunesse réunissant les jeunes de 14 à 18 ans dans une compétition de quelques jours et d’un nombre d’épreuves plus limité.

Les Symboles

La Flamme Olympique existe depuis 1928 et symbolise le lien entre les Jeux Antiques et les Jeux Modernes, la Flamme effectue un parcours du type relais avant le commencement des Olympiades.

Les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux sont des événements capitaux dans le déroulement de la compétition. La première cérémonie voit défiler les athlètes des différents pays, les grecs ouvrent la marche et le pays d’hôtes ferme le défilé. Entre les deux cérémonies s’écoulent les deux semaines de compétition durant lesquelles la flamme olympique ne cesse de brûler.

La devise latine depuis 1894 soufflée par Pierre de Coubertin est « Citius, altius, fortius » signifiant « Plus vite, plus haut, plus loin ».

Pierre de Coubertin a créé le drapeau olympique et déclare « Le drapeau olympique, on le sait, est tout blanc avec, au centre, cinq anneaux enlacés : bleu, jaune, noir, vert, rouge. Ainsi dessiné, il est symbolique ; il représente les cinq parties du monde unies par l’Olympisme et ses six couleurs d’autre part reproduisent celles de tous les drapeaux nationaux qui flottent à travers l’univers de nos jours. »

Olympic Flag

Sports aux JO

Les principaux sports pratiqués lors des Jeux olympiques sont :

Athlétisme, aviron, badminton, basket ball, boxe, canoë kayak (course en ligne, slalom), cyclisme (BMX, VTT, sur piste, sur route), équitation, escrime, football, golf, gymnastique (artistique, rythmique, trampoline), haltérophilie, handball, hockey sur gazon, judo, lutte, natation (natation, natation synchronisée, plongeon, water polo), pentathlon moderne, rugby à 7, taekwondo, tennis, tennis de table, tir à l’arc, tir sportif, triathlon, volley-ball (de plage, en salle) et voile.

Athlétisme olympic-sports-athletics-pictogram-clip-art-5977

L’Athlétisme fait parti des Jeux de l’Antiquité dès sa première édition, mêlant à l’époque course à pied, saut et lancer. Le sport est divisé entre différentes épreuves.

Sur Piste, on pratique :

  • Le sprint ( 100, 200, 400, 800, 1500, 5000 et 10 000 mètres)
  • Le relais ( 4×100 mètres et 4×400 mètres)
  • La course de haies ( 110 mètres pour les hommes, 100 mètres pour les femmes, 400 mètres pour l’épreuve mixte)
  • La course avec obstacles (3 000 mètres)

Dans les rues, on pratique :

  • Le marathon (43 km)
  • La marche athlétique réservée aux hommes (20 à 50 km)

Sur terrain, on pratique :

  • Le saut en longueur
  • Le saut triple
  • Le saut en hauteur et à la perche
  • Lancer du poids, du marteau, du javelot et du disque

Dans l’athlétisme, on classe également le décathlon chez les hommes et l’heptathlon chez les femmes.

Aviron

Moyen de transport depuis l’Antiquité, l’aviron est un sport officiel des Jeux Olympiques modernes depuis la création en 1896.

Les bateaux peuvent comporter 1, 2, 4 ou 8 rameurs avec une ou 2 rames chacun. L’objectif est de traverser un parcours sur une ligne d’eau dans le moins de temps possible sur 2 000 mètres de distance.

Badminton

Au programme depuis l’édition de 1992, ce sport est né, comme beaucoup d’autres, en Angleterre dans les années 1600.

Le point est disputé jusqu’à ce qu’un des compétiteurs laisse le volant tomber de son côté du filet. Le match est joué en 2 sets gagnants de 21 points sur 3 sets au total.

BasketballBasket-Picto

Ce sport a été inventé en 1891 dans le Massachussetts par un professeur des écoles qui voulait un sport d’intérieur pour aider ses élèves à rester en bonne forme physique lorsqu’ils ne pouvaient pas faire d’activités de plein air. À l’origine, le panier était un vulgaire panier de pêche.

Il fait son entrée dans les Jeux en 1936 à l’édition de Berlin.

L’objectif du jeu est de marquer le plus de points durant les 4 périodes de 10 minutes de temps obligatoire. Aucun match nul n’étant accepté dans ce sport, en cas d’égalité on annonce des prolongations par périodes de 5 minutes. Au basketball, deux équipes de 5 joueurs s’affrontent.

Boxe

La boxe est un sport qui était déjà pratiqué en l’an 3 000 avant notre ère en Égypte. Arrivé ensuite en Grèce, les combattants portaient des lanières de cuir aux mains et aux avant-bras pour se protéger. Plus tard à Rome, ces lanières sont remplacés par des gants avec des encoches en métal, les combats étaient sanglants et mortels. La Boxe est intégrée aux JO en 1904 à Saint-Louis. En 1984, le port du casque devient obligatoire.

On distingue 10 catégories classées par poids. Un boxeur marque un point lorsqu’il réussit à frapper son adversaire d’un coup à la tête ou au dessus de la ceinture, points attribués par 5 juges. Le jeu se déroule en 3 rounds de 3 minutes pour les hommes et en 4 rounds de 2 minutes pour les femmes.

Canoëolympic-sports-canoeing-slalom-pictogram-clip-art-8316

D’abord, la course en ligne : Intégrée depuis les JO de Berlin en 1936, la course se déroule en 8 épreuves pour les hommes et 4 pour les femmes qui se disputent en eau calme sur des parcours en ligne droite balisés par des bouées. La distance varie de 200, 500 ou 1 000 mètres. L’objectif étant de faire le temps le plus court pour la traversée.

Le slalom. Ce sport s’inspire du slalom à ski mais celui-ci se déroule en eaux turbulentes depuis 1972 aux Jeux de Munich. Chaque concurrent doit franchir de 18 à 25 portes suspendues par un fil dans un parcours de 300 mètres. L’objectif est le même que pour l’épreuve précédente.

Cyclismeolympic-sports-cycling-road-pictogram-clip-art-6377

BMX : C’est la discipline la plus récente des Jeux, elle apparaît seulement en 2008 aux Olympiades de Pékin. Le sigle BMX signifie Bicycle Moto Cross, ce sport est apparu à la fin des années 1960 en Californie. Les participants s’élancent depuis une rampe de 10 mètres de haut et participent à plusieurs manches, chacune disputée en 40 secondes.

VTT : Il suffit de terminer les tours préétablis en premier pour gagner la compétition. Le temps ne doit pas excéder 1h45.

Sur piste : Cette discipline, elle, est bien présente depuis 1896. Cela se présente en 5 épreuves : vitesse individuelle, vitesse par équipe, keirin, poursuite par équipes et Omnium (Omnium présent depuis l’édition de 2012 à Londres : les cyclistes disputent 6 épreuves c’est à dire le tour lancé, la course aux points, la course à l’élimination, la poursuite individuelle, le scratch et le contre la montre)

Sur route : Présent également depuis les premiers Jeux Olympiques modernes dans l’épreuve du marathon.

Escrime

Présent depuis 1896, l’escrime existe depuis toujours si l’on pense aux combats armés qui ont marqués les Âges au cours de l’Histoire.

L’équipement comprend le fleuret qui est une épée au bout garni d’un bouton et le masque de protection pour le visage.

D’abord, avec le fleuret, le point est marqué lorsqu’une touche se fait avec la pointe de l’arme au tronc de l’adversaire.

Ensuite, l’épreuve à l’épée, on peut toucher avec la pointe tout le corps de l’adversaire tandis qu’avec le sabre on peut toucher avec la pointe, le tranchant et le dos au dessus de la ceinture.

Les combattants sont équipés de capteurs spéciaux reliés électroniquement afin de comptabiliser les points.

Golf

Nous n’avions pas vu d’épreuves de Golf aux Jeux Olympiques depuis 1904 à Saint-Louis. Après plus d’un siècle d’absence au programme olympique, le Golf refait son apparition à l’occasion des Jeux de 2016 à Rio.

Sur un circuit de 72 trous en stroke-play, le joueur qui réalise le plus petit nombre de trous dans la partie remporte le tournoi.

Gymnastique

Trampoline : Apparaît aux Jeux de Sydney en 2000. Chaque participant réalise un enchaînement de 10 figures dont des sauts simples, doubles ou triples avec ou sans pirouettes.

Artistique : Cette épreuve est au programme depuis l’Antiquité, seulement les hommes étaient autorisés à pratiquer cette discipline. Les épreuves masculines consistent : épreuves au sol, saut de cheval, barres fixes, barres parallèles, cheval d’arçons, les anneaux.

Les épreuves féminines sont : la gymnastique au sol, saut de cheval, barres asymétriques et la poutre.

Rythmique : La gymnastique rythmique entre au programme olympique en 1984 à Los Angeles. C’est un mélange de mouvement et de danse avec des accessoires tels que la corde, le ballon, le cerceau, le ruban et les massues.

 Haltérophilieolympic-sports-weightlifting-pictogram-clip-art-12286

Pratiquée depuis l’Antiquité, cette discipline est au programme des Jeux Modernes depuis le début en 1896. On distingue deux épreuves : l’arraché et l’épaulé-jeté.

À l’arraché, les athlètes soulèvent la barre au dessus de leur tête les bras tendus en un seul mouvement et doivent garder la position et l’équilibre pendant deux secondes.

Pour l’épaulé-jeté, les athlètes doivent soulever la barre jusqu’aux épaules, se redresser et la jeter à hauteur de bras au dessus de la tête.

 Handball

Ce jeu est admis dans le programme olympique en 1972 à l’édition de Munich.

Les règles sont simples : le ballon peut-être garder 3 secondes maximum, les joueurs utilisent les mains et les bras pour passer le ballon, celui-ci ne peut toucher les parties du corps se trouvant en dessous des genoux. L’objectif est de marquer le plus de but pour gagner dans les 2 mi-temps de 30 minutes chacune.

Hockey

Le Hockey tire son origine de l’Antiquité mais la version que nous connaissons (sur gazon) apparaît dans les écoles britanniques au XVIIIème siècle. On le voit apparaître aux Jeux Olympiques en 1908 à Londres. Cela se joue avec une crosse en carbone, en Kevlar et en fibre de verre. Les 11 joueurs de l’équipe ont pour objectif de marquer le plus de but dans les 4 périodes de 15 minutes chacune.

Judopreview (1)

Le judo est un art martial créé au Japon vers les années 1880, les règles se basent sur le jiujitsu, c’est-à-dire sur l’art de l’attaque et de la défense qui utilise son propre corps. Lors des Jeux de Tokyo en 1964, le judo est intégré et est divisé en 7 catégories de poids comme pour la boxe ou les autres sports de combats.

Cela se déroule sur des périodes de 5 minutes sur tatamis, la lutte peut se terminer à tout moment si un des judokas marque un ippon, c’est-à-dire qu’il projette de manière puissante et rapide son adversaire sur le dos et lui fait une clé de bras, un étranglement ou une prise maintenue pendant 25 secondes. Le waza-ari peut mettre fin au combat, c’est une immobilisation de l’adversaire de 20 à 24 secondes ou encore le judoka peut réaliser un yuko, il projette son adversaire et le fait tomber sur le côté latéral du corps ou lui fait une prise maintenue sur 15 ou 19 secondes.

Lutte Gréco-Romaine

La Lutte Gréco-Romaine est bien présente depuis l’Antiquité et depuis les premières éditions des Jeux Olympiques. L’objectif de cette discipline est d’amener les épaules de son adversaire au tapis en utilisant seulement les bras et le haut du corps, cela en 3 périodes de 2 minutes.

Lutte Libreolympic_sports_taekwondo_pictogram_clip_art_15980

Pratiquée depuis plus d’un siècle, elle fait son apparition aux Olympiades de Saint-Louis en 1904. Il n’y a aucune restriction pour ce sport sauf le temps imparti qui est de 3 périodes de 2 minutes.

Natation

La Natation existe depuis le temps des Hommes des Cavernes lorsqu’ils allaient à la pêche pour ramener de la nourriture et a subsisté jusqu’à aujourd’hui, devenue un sport international. Depuis 1896, cette discipline se dispute en eau libre puis en 1908 elle se dispute en piscine. Les compétitions se font sur plusieurs distances : 50, 100, 200, 400, 800 et 1 500 mètres. Les 4 nages les plus célèbres lors de ces jeux sont : la nage libre, le dos, la brasse et le papillon. Il y a aussi une épreuve de relais.

La natation en Eau Libre se dispute sur 10 km.

La Natation Synchronisée a été présentée pour la première fois en 1891 et été pratiquée uniquement par les hommes avant que cette discipline ne soit réservée aux femmes, elle est officiellement au programme olympique depuis 1984 aux JO de Los Angeles. Elle se présente en musique et est évaluée sur la chorégraphie et la synchronisation notamment.

Pentathlon Moderne

Le Pentathlon de l’Antiquité comprenait les épreuves suivantes : course, saut en longueur, lancer du javelot, lancer du disque et lutte. Le Pentathlon Moderne est introduit en 1912 à Stockholm par le baron Pierre de Coubertin, les nouvelles épreuves se déroulent sur plusieurs jours :

1- L’escrime , une seule touche suffit

2- La Natation, sur 200 mètres

3- L’équitation, 250 à 400 mètres avec 12 obstacles

4- Course et Tir, la course se faisant sur 800 mètres

 Plongeon

Le plongeon rejoint les Jeux Olympiques en 1904 et est évalué sur les mouvements esthétiques réalisés pendant la chute.

Rugbypreview (2)

Le Rugby est l’ancêtre du foot, on utilisait les pieds et les mains. Ce sport apparaît en 1900 à Paris puis cesse de faire parti du programme jusqu’aux JO de 2016 où il sera réintroduit. Pendant les 2 périodes de 7 minutes, les joueurs doivent amener le ballon jusqu’à la ligne du camp adverse en ne faisant que des passes vers l’arrière.

Sports équestresolympique-des-sports-equestres-clip-art-pictogramme_413763

En 1912, on voit apparaître les sports équestres en un triathlon : le dressage, le saut d’obstacle et le cross. Pour le dressage, le cavalier est évalué sur l’harmonie avec son cheval et l’obéissance de ce dernier. Pour le saut d’obstacles, le duo doit affronter 8 à 12 obstacles et réaliser un temps court.

Taekwondo

Le Taekwondo est un art martial coréen, devenu sport officiel aux JO en 2000 à Sydney. Cela se joue en 3 rounds de 2 minutes sur tatami l’objectif étant de frapper le tronc de l’adversaire avec des coups de pieds et coups de poings.

Tennisolympic_sports_pictograms_olympic_sports_jeu_de_paume_pictogram_clip_art_15962

A l’origine du jeu, au XIIème siècle, on ne jouait pas avec des raquettes mais avec ses mains. Cette discipline est au programme depuis la création des Jeux Modernes en 1896.

Les 3 premiers points se présentent sous cette forme : 15, 30 et 40, le dernier termine le jeu qui se joue en 3 sets.

Sa variante depuis 1988 à Séoul est le tennis de table.

Tir

Présent depuis 1896 à Athènes, on distingue deux grandes épreuves, le tir à la carabine ou au pistolet à 10, 25 ou 50 mètres de distance et le tir à l’arc, activité de chasse et de guerre dans l’Histoire, il se fait à 70 mètres de la cible, le but étant d’atteindre la cible au plus près.

Triathlon

Depuis 1974 à San Diego, le triathlon mêle la natation (1,5 km), le cyclisme (40 km) et la course à pied (10 km).

Voile
sports-olympiques-de-voile-clip-art-pictogramme_413125

La navigation par bateau existe depuis de nombreux siècles et a notamment aidé lors des Grandes Découvertes et de la colonisation. Les techniques de navigation se sont améliorées au fil du temps. La voile intègre donc les Jeux de 1896. Il existe différents types de voiles et d’équipages. Le but est d’arrivé le premier pour remporter les points.

Le Maracana

Connaissez-vous le stade Maracana ?

Après le Christ Rédempteur, il est l’un des sites touristiques les plus visités de Rio, il a accueilli la Coupe du Monde de Football de 1950 et celle de 2014 et s’apprête aujourd’hui à accueillir les Jeux Olympiques d’été de 2016. Êtes-vous incollable sur l’histoire de ce stade mythique ?

Sa Création …

En 1939, le président de la FIFA, Jules Rimet, est à Rio pour examiner la candidature du Brésil pour la Coupe du Monde de football de 1942, mais malheureusement l’édition n’aura pas lieu en raison de la Seconde Guerre Mondiale, elle est donc décalée à 1950. L’Europe est en ruine et ne peut donc pas accueillir la Coupe du Monde de 1950, l’organisation revient au Brésil.

La construction du stade débute donc en août 1948, rendant les délais très serrés, après avoir longuement débattu sur le lieu. On commence déjà à l’appeler le Stade Maracanã du nom du quartier Maracanã où il est construit. Sa construction se finit fin 1949, sa superficie est de 200 000 m² tandis que sa capacité est de 220 000 places, places debout incluses, ce qui est bien au dessus des 155 000 places requises par la FIFA. Il est inauguré le 16 juin 1950 lors du match d’ouverture de la Coupe, Coupe qui tourne au drame pour les Brésiliens lors de leur défaite en finale face à l’Uruguay (2-1).

Dans les années 1990, la capacité du stade est réduite de moitié, elle passe de 220 000 place à 100 000 places assises et debout. Aujourd’hui, après sa remodernisation pour la Coupe du Monde de 2014, sa capacité est d’environ 78 000 places uniquement assises mais il reste l’un des plus grands stades du monde.

Quelques anecdotes …

En 1966, l’arène reçoit le nom officiel d’Estadio Jornalista Mario Filho en hommage au journaliste sportif et écrivain Mario Filho.

En 1969, Pelé inscrit dans ce stade le 1 000ème but de sa carrière à la suite de quoi le terrain est envahi.

7 architectes ont été réquisitionnés pour concevoir l’arène, ils y ont ajouté un complexe sportif ( gymnase pour le basket, un stade nautique, une piste d’entraînement pour l’athlétisme et un musée du football).

Le pape Jean-Paul II y a célébré deux messes.

Le Maracanã a accueilli de nombreux concerts de grands artistes, parmi eux : Paul McCartney, The Police, The Black Eyed Peas, George Michael, Sting, Prince, The Rolling Stones, Tina Turner, Guns N’Roses, Frank Sinatra …

La légende évoque une malédiction …

Souvenez-vous de la défaite du Brésil face à l’Uruguay en finale de la Coupe du Monde de 1950 qui se déroulait dans le stade Maracanã. La victoire brésilienne était quasiment assurée quand le drame s’est produit. On raconte que les brésiliens ont joué trop tôt dans ce stade tout juste fini et que le Brésil ne peut gagner dans ce stade. Avez-vous remarqué qu’en 2014 pendant la Coupe du Monde le Brésil n’a pas joué au Maracanã ? Les organisateurs se sont arrangés pour que l’équipe ne joue pas dans ce stade sauf pour une éventuelle finale.

Le Maracana accueillera les épreuves d’athlétisme dans le stade Olympique, le water polo dans Centre Aquatique, le volley ball dans le gymnase et enfin le foot et les cérémonies d’ouverture et de fermeture dans le stade. 
7768543320_vue-aerienne-du-corcovado-et-du-stade-maracana-en-contre-bas-le-3-decembre-2013-a-rio-de-janeiro

Copacabana

Le quartier de Copacabana au bord de la plage du même nom recevra lui aussi quelques épreuves des Jeux. Au coeur de la ville, entouré par les montagnes et la forêt de Tijuca, à seulement 10 minutes de la plage, le Stade de Lagao verra se dérouler les compétitions d’Aviron et de Canoë. On pourra également assister à la natation en eau libre au triathlon et au cyclisme sur route dans le fort de Copacabana. Pour l’athlétisme et le cyclisme, vous aurez en arrière plan le Pain de sucre tout en restant à proximité de la célèbre plage, là où se déroulera le volley-ball de plage. Et pour finir, le quartier accueillera la discipline de la voile au Marina Gloria.

Deodoro

Situé dans l’Ouest de Rio, la région de Deodoro abrite la plus grande caserne du Brésil et la plus grande concentration militaire de l’Amérique latine. Le quartier a déjà accueilli les Jeux Panaméricains en 2007 dans des sites réutilisés et remodernisés pour les Jeux Olympiques de 2016. Pour ceux-ci, Deodoro accueillera 7 compétitions olympiques :

Les sports équestres dans le Centre Olympique d’équitation, le tir dans le Centre Olympique de tir, le football à sept dans le Stade de Deodoro, le Pentathlon Moderne dans le Centre Aquatique de Deodoro, le hockey dans le Centre Olympique hockey, l’escrime et le pentathlon moderne dans la Youth Arena et enfin le cyclisme BMX dans le Parc Radical.

Barra

Barra da Tijuca, plus communément appelé Barra, est un quartier né il y a environ 40 ans et possède 18 km de plage. La plage de Barra est la plus grande de la ville, les immeubles qui la longe sont habités par des familles de classes moyennes et aisées. La plage est attractive pour les sports nautiques que l’on peut y pratiquer : pêche maritime, kitesurf, bodyboard, windsurf, stand up paddle etc … mais on peut aussi profiter de la piste cyclable le long de la plage, faire du football de plage, du footvolley, du beach-volley, du slackline ou encore du frescobol.

À l’occasion des Jeux Olympiques de Rio, le quartier de Barra sera le cœur des compétitions dans ce magnifique décor entouré de lagunes, de montagnes, de parcs etc … Barra accueillera non seulement 15 compétitions mais aussi le Village Olympique :

L’haltérophilie, les entraînements de boxe et de tennis de table, le badminton dans les Pavillons du Riocentro ; les épreuves de gymnastiques, de basketball, de sports aquatiques, de tennis, d’handball et de cyclisme dans le Parc Olympique et enfin le golf dans le Terrain de Golf Olympique.

Nom complet : Rio de Janeiro

La ville doit son nom à la découverte de l’Amérique. Quand les portugais sont arrivés, ils ont confondus la baie de Guarabana avec l’embouchure d’un fleuve en plein mois de Janvier d’où le nom de Rio de Janeiro (fleuve de Janvier en français).

Première destination touristique et deuxième plus grande ville du Brésil derrière Sao Paulo et capitale de l’Etat de Rio de Janeiro au Brésil, la cité merveilleuse accueille 12 millions d’habitants (2010) nommés les « Cariocas » répartis sur les 126 000 hectares de Rio. Rio est l’ancienne capitale du Brésil, la ville est inscrite depuis le 1er juillet 2012 sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité dans la catégorie Patrimoine Culturel Urbain.

Climat

Rio est dans une zone tropicale enregistrant ainsi une température annuelle moyenne de 24°C. La période estivale se trouve entre décembre et mars atteignant jusqu’à 30°C et la période hivernale se trouve entre juin et septembre atteignant jusqu’à 19°C.

Economie

Rio est la seconde ville économique du Brésil derrière Sao Paulo. Son tourisme est jugé important au vue de ses nombreux sites d’exceptions et de son patrimoine riche. Son économie se porte aussi sur l’agriculture (tomate, riz, fève, maïs, pomme de terre, orange et banane).

Culture

A Rio de Janeiro, il y a des sites à ne pas manquer ! Parmi les plus célèbres, on trouve le Christ du Corcovado, le Pain de Sucre, la plage de Copacabana, le stade Maracana etc …

Rio n’est pas connu uniquement pour ses sites culturels et naturels mais aussi pour son grand Carnaval annuel, un événement unique au monde !

Connaissez-vous quelques Cariocas ? En France, nous connaissons Cristina Cordula la fameuse styliste, Paulo Coelho l’auteur de l’Alchimiste mais aussi le joueur de football Ronaldo de Lima.

Rio est jumelée avec nos villes françaises Nice et Montpellier.rio-de-janeiro

Le Christ du Corcovado

Situé à 710 mètres au-dessus de Rio, en plein dans le parc national de la forêt de Tijuca sur le mont du Corcovado, le Christ Rédempteur surplombe la ville et protège ses habitants. Avec ses 750 000 visiteurs par an, le Christ Rédempteur est l’un des endroits les plus fréquentés de Rio et offre la meilleure vue sur la ville, ses plages et ses forêts.

Au début un simple monument religieux puis symbole du centenaire de l’indépendance du Brésil, la statue est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnus internationalement au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le Carnaval de Rio et a inspiré de nombreux artistes depuis sa construction.

Nous oublions trop souvent que le Christ Rédempteur est l’oeuvre d’un français : Paul Landowski. La statue a été réalisée en Europe avant d’être importée à Rio en pièces détachées. A l’origine, la statue aurait dû se trouver en haut du Pain de Sucre, mais le Corcovado a finalement été choisi pour sa hauteur au dessus de la ville. Beaucoup de plans ont été réalisés, aujourd’hui la statue que nous connaissons représente un Christ avec les bras en croix ; sur les premiers dessins il tenait dans ses mains un globe terrestre et une croix. La construction débuta donc en 1926 et fut finit en 1931.

Le Christ du Corcovado est classé monument historique en 1973 et a été élu parmi les 7 nouvelles merveilles du monde en 2007.

Aujourd’hui, le Christ Rédempteur est un symbole unificateur auquel chaque brésilien s’identifie. Il représente les valeurs du pays mais aussi l’aspect chaleureux, accueillant et protecteur de Rio.

Quelques chiffres … Elle mesure 38 mètres de haut dont 30 mètres pour le corps et 8 mètres pour son piédestal. Elle est l’une des plus grandes statues du genre dans le monde. Plus de 1 000 tones de béton ont été nécessaire à sa construction.

Quelques anecdotes … Le 16 Janvier 2014, la moitié du pouce de la main droite est cassée par la foudre. Un câble paratonnerre est pourtant installé en raison des nombreux orages à Rio, en moyenne la statue est touchée 6 fois par an par la foudre. Ce câble paratonnerre couvre le corps et la tête mais s’arrête aux poignets laissant les mains sans protections.

Le gouvernement brésilien projette de créer une réplique de 10 mètres de haut pour promouvoir le pays durant les jeux olympiques de 2016.

Il vous faudra monter 220 marches pour profiter de la vue extraordinaire qu’offre le Corcovado… Mais rassurez-vous, il y a un ascenseur panoramique et un escalator qui mène au pied de la statue !

À sa base on y trouve une chapelle où les catholiques viennent célébrer des mariages ou des baptêmes.

CORCOVADO

Le Mont du Pain de Sucre

Le Pain de sucre, ce mont qui s’élève à 396 mètres au bord de la mer dans la baie de Guanabara dessine une vue fantastique sur Rio révélant ses montagnes, ses plages et ses habitations. Ce mont est accessible par un téléphérique avec un arrêt à Morro Da Urca en quelques minutes.

Le nom de « Pain de Sucre » est apparu au XVIème siècle, ce sont les portugais qui l’ont nommé ainsi car sa forme évoquait les blocs de sucre raffiné et placé dans ses moules d’argile pour être transportés par bateau à l’époque du commerce de la canne à sucre. On dit aussi que les indiens lui donnait un nom dont la sonorité faisait penser à Pão de Açúcar (pain de sucre en portugais).

Tenter de le monter à pied n’était pas chose facile à moins d’être un expert en escalade !

En 1907 Augusto Ferreira Ramos à l’idée de relier les collines par câble aérien et commence les travaux en 1910. Le téléphérique est achevé en 1912, il est le premier du pays et le 3ème au monde, il a aujourd’hui 103 ans ! Bien sûr, le téléphérique a connu des améliorations et modernisations.

Légende

Selon les cariocas, une anglaise aurait escaladé le mont du Pain de Sucre et, une fois arrivée au sommet, elle aurait planté un drapeau de l’Angleterre. Le lendemain, survolant la zone, les militaires portugais s’en seraient aperçus et auraient envoyés 3 hommes pour escalader le mont et retirer le drapeau anglais pour le remplacer par le drapeau portugais.

Une autre légende carioca raconte que lors de la Création du Monde, Dieu aurait laissé tomber par inadvertance son sac à merveilles naturelles dans la baie de Guanabara l’empêchant ainsi de les disséminer aux quatre coins du monde.

Conseil :

Allez-y tôt le matin ou 90 minutes avant le coucher du soleil afin de profiter du magnifique jeu de lumières qu’offre le soleil mais aussi afin d’éviter les gros flux de touristes venus en voyage organisé. N’oubliez pas votre appareil photo !

 

mont-pain-sucre-telepherique

Les plages phares de Rio de Janeiro

 

Vous connaissez les grands emblèmes de Rio : le Christ Rédempteur, le Pain de sucre, la Samba … mais connaissez vous ses plages ?

 Copacabana

Copacabana est l’une des plages les plus connues au monde. Elle s’étend sur 4,5 km de long au Sud de la ville, elle est surnommée en portugais « Princesinha do mar » ce qui signifie « petite princesse de la mer ». Au centre de la plage de Rio s’élève le plus ancien hôtel de luxe de l’Amérique du Sud, le Copacabana Palace qui offre une vue panoramique et spectaculaire sur la plage.

La plage sera le lieu des Jeux Olympiques de 2016 qui accueillera le volley-ball de plage, la natation en eau libre et le triathlon.

Petite Histoire … Le soir du 31 décembre, un feu d’artifice est tiré devant environ 2 millions de personnes habillées en blanc et à minuit, des fleurs sont jetées dans la mer.

 Ipanema

Ipanema est un quartier riche, chic et branché. En guarani, Ipanema signifie « mauvaises eaux », en effet la mer est capricieuse sur cette plage, les courants et les vagues y sont forts, certains nageurs imprudents se font ramener sur le sable en hélicoptères. Ipanema et ses 2,6km de long est surplombée par la plus grosse favela du Brésil, la favela Rocinha. Elle a inspiré à Vinicius de Moraes la chanson Garota de Ipanema, la fille d’Ipanema. On y pratique le skimboard, le frecobol, le beach-volley, le football, et le footvolley et accueille parfois des concerts de plein air.

Il existe un système de poste de surveillance sur la plage qui sont des repères, le poste 9 est le point de rendez-vous de tous les jeunes branchés de la ville tandis que le poste 10 accueille plutôt les familles. La communauté homosexuelle se retrouve autour d’un drapeau arc-en-ciel.

Petite Histoire … Quand le jour touche à sa fin, les baigneurs applaudissent lorsque le soleil descend derrière les montagnes pour le remercier de la journée passée dans la ville merveilleuse.

Le dimanche, comme à Copacabana, on interrompt la circulation des véhicules automobiles sur l’avenue qui borde la plage.

 Leblon

Leblon est le quartier bourgeois de Rio. La plage est plus familiale que Copacabana. C’est une plage calme de 1,5 km de long qui s’inscrit dans la continuité de celle d’Ipanema. La plage Leblon est réquisitionnée pendant le carnaval pour organiser des soirées privées.

La plage tire son nom de Charles Le Blond, propriétaire d’une entreprise de pêche et de terres dans le quartier de Leblon.

Les quartiers de la Cité Merveilleuse

 Santa Teresa

Ce refuge des artistes de Rio dégage une ambiance rétro et branchée avec ses graffitis et ses galeries d’art qui se mêlent aux couleurs des maisons et aux odeurs des restaurants locaux, les touristes et les cariocas y vont se promener pour flâner et profiter de l’atmosphère festive !

Le quartier de Santa Teresa s’est construit autour du couvent du même nom au XVIIIème siècle et était à l’époque habité par la classe supérieure, aujourd’hui ce sont les artistes intellectuels et artisans qui y ont élus domicile. Le quartier se trouve un peu en hauteur dans les collines, on y accède facilement par l’escalier Escadaria Selaron ce qui vaut au quartier le surnom de « Montmartre de Rio ».

Le grand symbole de Santa Teresa est son tramway jaune mis en place en 1875, le Bonde Eletrico, qui sillonne les rues du quartier. Sa circulation a été interrompue en 2011 suite à un accident qui a fait 6 morts, mais devait être remis en route pour la Coupe du Monde de 2014.santa_teresa_rio_de_janeiro_brasil

Botafogo

Situé au Sud de Rio, Botafogo est perçu comme un quartier de classe moyenne, connu pour ses centres commerciaux, la diversité des entreprises, ses nombreuses écoles et hôpitaux privés et publics.

Flamengo

Quartier Sud et noble de Rio de Janeiro, il doit son nom au navigateur hollandais Olivier Van Noort faussement considéré comme flamand et était surnommé le Blond. Au XVIIIème siècles, Van Noort décide d’envahir la ville à bord de son navire Urca. Cet événement donna le nom à 3 quartiers de la ville : Flamengo Urca et Leblon.

Le Parc National de Tijuca

Avant de parler du parc, parlons de la forêt de Tijuca. Une partie de la forêt a été détruite par les colons portugais afin de construire la ville et de faire des plantations de café. Pierre II ordonna la reforestation de Tijuca car ils avaient un problème d’approvisionnement en eau. 100 000 arbres ont été plantés en 13 ans, pour la plupart des espèces natives de la forêt atlantique. Aujourd’hui c’est la plus grande forêt urbaine du monde grâce à ses 33 km²

Le parc a été crée le 6 juillet 1961 par le baron d’Escragnolle qui voulait faire de la forêt un lieu pour le public et a réalisé un travail de paysagiste en embellissant le parc de lacs et de fontaines. C’est un parc qui s’étend sur 3 972 hectares, il est le plus petit des parcs nationaux du Brésil. Il prévient de l’érosion des pentes, des inondations ou effondrement. C’est le parc qui approvisionne la ville en eau grâce à ses différentes sources. C’est d’ailleurs dans ce parc que l’on retrouve le mont du Corcovado avec à son sommet le Christ Rédempteur. Le Corcovado n’est cependant pas le plus grand avec ses 710 mètres, le mont le plus haut est le pic de Tijuca qui s’élève à 1 022 mètres au dessus de Rio ce qui donne la vue la plus extraordinaire sur la ville merveilleuse. On peut y accéder par sentier de randonnée ou par l’escalade. En 1991, le parc est déclaré réserve de biosphère par l’UNESCO.

Quelques exemples … Dans le parc, on rencontre de nombreux animaux et de nombreuses plantes différentes. On en compte pas moins de 900 espèces de plantes et 230 espèces d’animaux et d’oiseaux. Parmi ces derniers, voici les plus connus :

Coatis

  • Le Coatis
  • Le Capucin
  • Le Tapir
  • La Loutre Géante
  • L’Opossum
  • Le Paresseux
  • Le Boa Constrictor
  • Le Renard des Savanes
  • Le Raton Crabier

 

La Feijoada

La Feijoada est un élément emblématique du Brésil, le plat national par excellence. À Rio, on le sert majoritairement dans les restaurants les mercredis et les samedis. C’est un plat que l’on déguste en famille les jours de fête. C’est un incontournable de Rio.

Si vous demandez à un carioca d’où vient ce plat, il vous répondra sûrement que c’est un héritage de l’époque coloniale.

Un peu d’histoire …

On raconte que les esclaves venus d’Afrique ne recevaient à manger qu’une fois par jour, ils recevaient une portion de bouillon de haricots. Afin de rendre ce mélange plus riche, ces esclaves ajoutaient les morceaux de porc les moins nobles, ceux que leurs maîtres dédaignaient, et ainsi dégustaient un plat plus riche.

D’autres mythes raconte que la feijoada est un plat portugais importé pendant la colonisation. Les portugais ont colonisé plusieurs pays d’Afrique et on ramené cette recette jusqu’à Rio. On retrouve au Portugal différentes variantes de la feijoada. Certains se demandent même si ce n’est pas une adaptation de notre cassoulet français.

Le plat Feijoada que l’on connaît aujourd’hui est à base de haricots noirs, de riz et de viande de porc. Les différents morceaux de viande sont cuits ensemble, séparés des haricots. Le tout est mélangé dans un grand bouillon avec des herbes. On le voit souvent accompagné d’oranges coupées en tranche et de farofa (farine de manioc). Il n’y a plus qu’à déguster !

feijoada

La Churrascaria

Une Churrascaria est un restaurant à viande spécialisée dans les churrascos (grillades de viande rouge, de poulet ou de porc fortement salée). Le churrasco brésilien ressemble à notre barbecue français à la différence que les brésiliens ne servent pas toutes sortes de viande. Le Churrasco traditionnel se fait à base de viande de bœuf et plus spécialement de la pièce picanha ; parfois on y ajoute du poulet ou du porc. Le churrasco s’accompagne d’une bière, de pain et de farine de manioc.

Le brésilien rassemble sa famille ou ses amis dans une énorme fête conviviale le dimanche.

On dit que le churrasco vient des Indiens Awak, ils faisaient leurs grillades de viande en plein air sur une grille en bois appelée la Barbacoa (ce qui a donné le mot barbecue). C’était également une manière de fraterniser et de rassembler.

Le Churrasco est LE plat de Rio, plus emblématique encore que la Feijoada !

Le Carnaval de Rio

Connaissez-vous le carnaval de Rio ?

Le carnaval de Rio a lieu 40 jours avant Pâques sur 5 jours. C’est l’événement touristique le plus important et le plus attendu de la ville.

Il débute dans les rues puis se poursuit dans le Sambodrome, arène conçut pour le Carnaval. Dans cette arène se déroule les compétitions entre les différentes écoles de Samba qui défilent tout au long des jours du Carnaval, elles ont droit chacune à 85 minutes pour convaincre le jury et être la meilleure école de Samba de Rio.

Un peu d’histoire …

Jusqu’au XX ème siècle, au Carnaval on dansait la valse, la polka, la mazurca et écoutaient les musiques écossaises. On raconte que ce sont les esclaves africains qui ont apporté la samba au Brésil. Vers 1930, un carioca, Deixar Falar, danse la samba seul pour la première fois au carnaval, puis d’autres sont arrivés avec les années jusqu’à arriver au concours d’écoles de samba.

Les esclaves africains participaient à ce défilé et se déguisaient selon les croyances de leur pays (os, herbe, masques …) afin d’éloigner les mauvais esprits, traditions qui persistent.

La Samba fait désormais partie intégrale du patrimoine de Rio, c’est un symbole, un emblème de la ville merveilleuse.

 

La Coupe du Monde de Football

Un peu d’histoire …

Créé en France en 1928 par Jules Rimet, président de la FIFA, la Coupe du Monde de Football se déroule tout les 4 ans et voit jouer des équipes amateurs avant que la compétition ne devienne exclusivement professionnelle. L’Uruguay accueille la première édition en 1930. Les équipes sont sélectionnées par un système de qualification. Aujourd’hui on compte 5 victoires pour le Brésil, 4 pour l’Italie et l’Allemagne, 2 pour l’Uruguay et l’Argentine et enfin 1 victoire pour la France, l’Angleterre et l’Espagne.

La Coupe du Monde du Brésil :

Le Brésil a accueilli la 20ème édition de la Coupe du Monde de Football en 2014 pour la deuxième fois dans l’histoire de la compétition. C’est la première fois que la coupe du monde utilise la technologie sur une ligne de but.

En quelques chiffres … 171 buts marqués, 3 429 873 spectateurs, 30 octobre 2007 le Brésil est nommé pays d’hôte, 13 équipes d’Europe qualifiées, 6 d’Amérique du Sud, 4 d’Amérique du Nord et Centrale, 5 d’Afrique et 4 d’Asie.

Les matchs se sont déroulés dans 12 villes différentes du Brésil : Belo Horizonte, Brasilia, Cuiaba, Curitiba, Fortaleza, Manaus, Natal, Porto Alegre, Sao Lourenço da Mata, Salvador, Sao Paulo et Rio de Janeiro dans le célèbre Stade Maracana.

129040-le-brazuca-est-le-ballon-officiel-pour-650x0-1