Top
blog-carte-bahia

État de Bahia

Bahia est une région brésilienne très touristique avant tout grâce à la beauté de ses plages. Tous se pressent désormais sous le soleil de Porto Seguro, Praia do Forte, Itaparica, Trancoso… De nombreux lieux sont devenus les destinations incontournables d’un voyage au Brésil bien réalisé: le quartier du Pelourinho à Salvador, le parc de la Chapada Diamantina… La culture de Bahia est considérée comme la culture la plus riche du Brésil. Ne la manquez pas!

Histoire

Avant que les Portugais ne s’installent à Bahia, au Brésil, on y trouvait des populations très différentes dont la majorité fut par la suite anéantie. Les Pataxó, une des tribus indigènes survivantes, vivent toujours dans la région.

En 1500, les explorateurs portugais dont le voyage est mené par Pedro Alvarez Cabral accostent près de Porto Seguro. En revanche, ce n’est qu’un an plus que le navigateur italien Amerigo Vespucci débarque sur la plus grande baie brésilienne,  la baie de Salvador qu’il appelle «Baía de Todos os Santos ».

En 1549, Tomé de Sousa fonde Salvador Da Bahia qui devient la première capitale du Brésil. Elle le restera jusqu’en 1763. L’économie se base à l’époque exclusivement sur l’agriculture et l’élevage de bétail. Les colons exploitent les Amérindiens et trouvent de la main d’œuvre supplémentaire à travers la traite des Noirs. Les esclaves gardèrent leurs coutumes qui influencèrent à jamais la culture brésilienne. Ils ne furent émancipés qu’en 1888.

La ville est prospère en occupant une place centrale dans l’industrie sucrière jusqu’en 1820. Au milieu du XIXème siècle, Bahia commence à d’industrialiser. Elle diversifie son économie dans les secteurs de la banque et de l’industrie.

La découverte du pétrole dans les années 1940 donne un nouveau souffle à l’économie de l’Etat. Aujourd’hui, grâce à l’agriculture, le tourisme et les ressources minérales, Bahia est un des Etats les plus aisés du Nordeste et pourtant l’une des régions les plus pauvres du pays.

Superficie

L’État de Bahia, au Brésil, s’étend sur une superficie de 564 831 km², soit 24,8 habitants par km².

Population

Bahia a une population totale de 14 021 432 habitants et compte 417 municipalités. 

465X0006

Fuseau horaire

Quelle heure fait-il à Bahia ? Attention, les horaires varient selon la saison. En été, il y a aura moins quatre heures de décalage par rapport à la France, en hiver, moins cinq heures.

Climat et saisons

Le climat de Bahia est chaud et humide. Dans cette région du Brésil, les températures varient entre 26° et 30° en été et 22° et 24° en hiver. Il fait un peu plus froid sur la côte méridionale mais elle connaît moins de précipitations que la côte littorale. La région est humide toute l’année mais surtout entre avril et juillet.

Attractions touristiques

Terreiro de Jesus (Sanctuaire de Jésus)

Cette place publique de Salvador da Bahia est très vivante. Entre touristes et habitants du Pelourinho, entre danseurs de capoeira et de samba, la bière coule à flots. Pendant votre séjour à Salvador, vous pouvez faire la fête dans  une barraca ou vous promener en amoureux à la nuit tombée sans danger, la police guette.

Largo do Pelourinho

A Salvador da Bahia, c’est sur cette place porteuse d’histoire que les bagnards étaient très sévèrement punis à coups de fouets. Les esclaves étaient vendus aux enchères. Certains historiens s’accordent à dire qu’ils étaient parfois fouettés jusqu’à la mort. Un charmant spectacle pour les seigneurs habitant les jolies maisons qui bordent la place !

Praça da Sé (Place de la cathédrale)

La Praça da Sé de Salvador da Bahia est un lieu très agréable, ouvert, ensoleillé. Jusqu’en 1930, elle abritait une église du même nom, dont on trouve à présent les vestiges. La place rend également hommage au premier gouverneur du Brésil, Tomé de Sousa, avec une statue à son effigie.  Tout comme le Terreiro de Jesus, il s’agit d’une place très vivante.

Elevador Lacerda (Ascenseur Lacerda)

Cet élévateur est constitué de quatre ascenseurs qui montent à 72m à une vitesse fulgurante. La vue est magnifique, en particulier celle qui donne sur les arches de la Câmara Municipal, où se réunissaient les autorités de Salvador da Bahia.

Elevador_Lacerda_52x38cm_300dpi_Foto_Jotafreitas_flat

Praça Municipal (Place municipale)

Cette place située est appelée Praça Municipal, à cause de la présence de moments institutionnels, ou Praça Tomé de Sousa, ce dernier étant le fondateur de la ville de Salvador da Bahia. Elle fut le siège politique du Brésil pendant la colonisation.

Palácio Rio Branco (Palais Rio Branco)

Ce joli bâtiment situé à Salvador da Bahia a été construit en 1549 pour accueillir Tomé de Sousa, premier gouverneur général du Brésil. Il est restauré en 1919 après avoir été très abîmé par un bombardement et un incendie.

Mercado modelo (Marché Modelo)

Le Mercado modelo est un marché artisanal situé à Salvador de Bahia, dans le quartier de Comércio. Le port, la Baie de tous les Saints et l’ascenseur Lacerda se trouvent juste à côté. Les esclaves  attendaient jadis au sous-sol avant d’être vendus aux enchères. Il était approvisionné de divers produits qui manquaient à la ville basse via la Baie de Tous les Saints. Il fut saccagé par de multiples incendies dont le dernier date des années 1980. Il fut ensuite complètement rénové et sert désormais de marché touristique où des danseurs et des musiciens exercent leur art.

Solar do Unhão

Ce bâtiment est situé à Salvador da Bahia. A l’origine, le Solar do Unhão était un moulin à sucre dans lequel étaient entreposées les cargaisons avant l’embarquement, puis une fabrique à tabac et un lieu de transit pendant la traite des Noirs. Selon les légendes, les édifices sont hantés des fantômes des esclaves qui y ont périt. Aujourd’hui, le Solar do Unhão est composé du Museu de Arte Moderna, musée d’art moderne, ainsi que d’un très bon restaurant populaire animé par des spectacles folkloriques.

Balades et parcs

Ladeira do Carmo

A Salvador da Bahia, vous pouvez vous promener le long de Ladeira do Carmo à Salvador, qui mène aux escadas do Carmo. Ce sont sur ces marches que fut tourné le film brésilien « O pagador de Promessas », en français « Le payeur des promesses ». Il s’agit d’un film dramatique réalisé par Anselmo Duarte en 1962. Il remporta la Palme d’Or au Festival de Cannes la même année. Ladeira do Carmo permet également d’accéder à l’Igreja do Santissimo Sacramento do Passo, dite en français « Eglise du Saint-Sacrement de l’étape, une église catholique datant de 1737. Du haut de cinquante cinq marches, elle semble imposante mais elle est en fait bien abîmée : en 1998, les dégâts des termites causèrent l’écroulement de tuiles qui tombèrent sur l’autel. Depuis cet accident, l’église est fermée pour rénovation.

Plages

Des vacances à Salvador da Bahia ne seraient pas vraiment des vacances sans un passage obligatoire sur ses plages et stations balnéaires principales :

Praia Porto da Barra (Plage Porto da Barra)

Cette plage de Salvador da Bahia, à l’eau transparente, est à l’image du quartier de Pelourinho, c’est-à-dire petite et remplie de badins surtout brésiliens. C’est là que Tomé de Sousa, fondateur de la ville de Salvador, débarqua au XVIe siècle.

Praia do Farol da Barra (Plage du phare de Barra)

La Praia do Farol da Barra, la plage du phare, se trouve à Salvador da Bahia. La mer est plus agitée que sur la plage Porto da Barra. Les fortes vagues permettent la pratique du surf. Vous pouvez boire un verre ou manger un bout sur l’avenue de bord de mer mais ce n’est pas le lieu idéal pour se balader une fois la nuit tombée.

Stations balnéaires de Piata et Itapua

Sur ces plages un peu à l’écart de Salvador da Bahia, vous trouverez du sable fin, des palmiers, des cocktails à siroter dans des barracas.La forme de Piata, semblable à celle d’une baie, se termine à un promontoire rocheux. Elle est fréquentée par les touristes et les soteropolitanos, de vrais passionnés de football! La plage Itapuã s’étend sur plusieurs kilomètres. Elle est très fréquentée mais reste magnifique.

farol_itapua

 Plages de Stella Maris et Flamengo

Ces plages, également hors de la ville, à une trentaine de kilomètres de Salvador da Bahia, sont idéales pour se retrouver face à soi-même.  La mer est plus agitée, le cadre plus naturel, les infrastructures touristiques plus rares. Malgré un long trajet de bus, c’est une escale à faire pour en revenir bronzé et reposé.

Quartiers

La ville haute de Salvador da Bahia

En portugais la ville haute se dit « Cidade Alta ». Le quartier de Pelourinho est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial. Il a été restauré ce qui lui a fait perdre une partie de sa personnalité.  Ce n’est pas un lieu exclusivement touristique mais plus tourné vers les arts qui occupent ses vieux bâtiments.

022  Pelourinho  - 11-02-2008 - Foto Jotafreitas

 La ville basse de Salvador da Bahia

En portugais la ville basse se dit « Cidade Baixa ». Du haut de la Cidade Alta, vous pourrez observer la ville basse de Salvador, dont les vieilles bâtisses jouxtent les immenses immeubles d’affaires.

Cidade Baixa e Alta_ Foto_Michel Rey _Leiaute 465X0031

Vitória

Ce quartier se situe entre les quartiers de Barra et de Pelourinho.  Il est très agréable et permet de trouver nombre de musées intéressants comme le Museu Carlos Costa Pinto ou le Museu de Arte da Bahia. Vous pouvez autrement vous promener dans ce quartier verdissant de Salvador da Bahia.

 Barra

C’est un quartier traditionnel de Salvador da Bahia. Situé au sommet de la péninsule, on peut y voir le soleil se lever et se coucher. On trouve l’océan Atlantique d’un côté, la Baie de Tous les Saints de l’autre. La rive est animée de trois forts : le Forte São Diogo, le Forte Santa Maria et le Forte de Santo Antônio da Barra, également appelé Farol da Barra grâce au plus vieux phare d’Amérique du Sud qui le compose. Le fort Saint Antonio de Barra propose un musée où sont exposés des objets remontant de l’époque maritime portugaise.

Monuments et musées

Igreja E convento São Francisco

Il existe au Brésil de superbes églises, et surtout à Salvador da Bahia. Celle-ci ne fait pas exception à la règle et est presque incontournable par sa beauté. Achevée en 1723, son intérieur est très riche et de doté de nombreux détails saugrenus dont sont responsables les esclaves réquisitionnés pour son édification. Plusieurs grands artistes intervinrent dans sa création (Manoel Inacio da Costa, José Joaquim da Rocha).

 Museu Afro-Brasileiro

Le Brésil a été baigné de la culture africaine depuis la traite des Noirs, c’est pour cela qu’il est indispensable de faire un tour dans ce musée pendant votre séjour à Salvador da Bahia. Tous les objets typiques y sont rassemblés, objets en bois, sacrés ou cérémoniels, photos. Les traditions de deux peuples sont liées et symbolisées par le rite du candomblé.

 Catedral Basilica

Cette cathédrale de Salvador da Bahia est très représentative de l’art jésuite. Ne vous arrêtez pas à la façade, l’intérieur est sobre mais raffiné.

 Museu Da Cidade 

On trouve dans ce musée tout types d’objets religieux, récents ou anciens, par exemple les tenues du candomblé ou des objets appartenant autrefois à Castro Alves, poète brésilien et opposant à l’esclavage. Un lieu à visiter pendant votre séjour à Salvador da Bahia.

 Igreja Nossa Senhora do Rosario dos Pretos

Le terrain sur lequel est construit cette église a été donné au Brésil par le roi du Portugal en 1704. Faute de temps et de moyens, l’édification dura un siècle. Elle est d’un très joli bleu, on retrouve sur sa façade des éléments afro-brésiliens et amérindiens. Elle illumine la ville de Salvador da Bahia.

Fundação Casa de Jorge Amado

Cette fondation est dédiée au romancier brésilien Jorge Amado, dont vous entendrez sans doute parler pendant vos vacances au Brésil et à Salvador da Bahia. Elle permet d’en savoir plus sur sa vie et ses ouvrages traduits en plusieurs langues.

 Igreja Da Ordem Terceira de São Francisco

L’Igreja Da Ordem Terceira de São Francisco, dite en français « Eglise du Tiers-Ordre de Saint-François », est une église catholique à Salvador da Bahia. Elle a pris place sur le terrain d’un autre ancien bâtiment dans les années 1700. Gabriel Ribeiro est le père fondateur de la majeure partie de cette jolie église du Brésil qui ne fut exposée que dans les années 1930 : en effet, les pères franciscains avaient ordonné que sa façade ornée d’un aigle, symbole franc-maçon, soit camouflée à la fin du XVIIIème siècle. L’église Da Ordem Terceira de São Francisco a été nominée en tant que 7 merveilles du Brésil. Elle est rattachée à l’église et au couvent de São Francisco, également classés comme l’une des Sept Merveilles d’origine portugaise. L’église a été classée par l’IPHAN en 1938.

Décoration : On peut trouver un grand nombre d’ornements divers sur sa façade de mortier : sculptures, bas-reliefs (fruits, feuilles, guirlandes, couronnes). L’intérieur de l’Eglise du Tiers-Ordre de Saint-François est un bel hommage historique au Portugal puisqu’il donne un aperçu de la ville de Lisbonne avant le tremblement de terre de 1755 et la procession de Don Jose et Dona Ana Maria Bourbon à leur mariage datant de 1729. Le plafond a été peint sous la plume de Franco Velasco.

Museu de Arqueologia e Etnologia

Ce musée est situé dans le sous-sol du Museu Afro-Brasileiro se trouvant également à Salvador de Bahia. C’est là que sont exposés des trésors archéologiques dénichés dans l’Etat de Bahia. Ce musée permet d’en savoir plus sur la vie des Indiens avant que le Brésil ne soit découvert par les Européens. Il y a aussi une exposition de verrerie et de poterie du XIXème siècle, trouvailles qui datant de la construction du métro.

 Museu de Arte Sacra da Bahia

Le Museu de Arte Sacra da Bahia dit en français « Musée des Arts Sacrés de Bahia », à Salvador da Bahia, se trouve dans un très joli cadre naturel et authentique, en profitant d’une vue exceptionnelle sur la mer, la Baie de tous les Saints. Une collection d’art religieux est exposée dans les quartiers des moines de l’ordre des Carmelitas Descalços. L’intérieur du cloître est d’une architecture typique du XVIIe siècle portugais-brésilien.

 Museu da Misericordia

Ce musée est très récent puisqu’il date du 28 Janvier 2006. Il vient compléter le centre historique de Salvador da Bahia dans un bâtiment du XVIIe siècle, situé sur les places importantes de la ville. L’exposition, complétée par une visite guidée, permet de voir des peintures, sculptures, tenues d’époque et meubles anciens. Le musée est rattaché à l’Igreja da Misericordia, visitable depuis Août 2008, dont la messe célébrée par l’Archevêque Primat du Brésil, Dom Geraldo Majella Agnelo. L’église est considéré l’un des plus beaux monuments religieux de Salvador,  et est classée monument historique par l’IPHAN.

Museu Carlos Costa Pinto

Le Museu Carlos Costa Pinto a été inauguré le 5 novembre 1969 dans le quartier de Vitória, à Salvador da Bahia. Il recueille la collection d’art décoratif du commerçant et explorateur Carlos Costa Pinto, une des plus belles de Salvador. Le musée possède près de 3000 œuvres d’art du XVII au XXème siècle : mobilier, objets de porcelaine ou de cristal, bijoux (en corail, balangandans – parure ethnique).

 Museu de Arte da Bahia

Le musée d’art de Salvador da Bahia expose des œuvres d’artistes de Bahia. Il occupe une grosse maison du XIXe siècle, et ses collections sont hétéroclites : beaucoup de tableaux issus de l’école bahianaise dont les peintures de José Teofilo de Jesus (1758-1817) sont ici présentés. Vous y découvrez également une belle collection de gravures, plans et lithographies anciennes relatives à Salvador. A l’étage, vous trouverez une très belle collection de meubles et d’antiquités des XVIIIe et XIXe siècles, dont de magnifiques secrétaires, et des objets sacrés.

Vous, touristes...

Les principaux lieux touristiques de l’Etat de Bahia sont :

Salvador da Bahia:

Vous irez sûrement dans l’Etat de Bahia pour visiter, avant toute chose, sa capitale Salvador. C’est le lieu suprême de la culture afro-brésilienne. Histoire, religion, arts, fêtes,  on y trouve de tout. Salvador fait partie des 12 villes brésiliennes à accueillir la Coupe du monde de football 2014.

Parque Nacional da Chapada Diamantina:

Le parc national de Chapada Diamantina est une des activités à ne pas oublier pendant votre séjour à Bahia. Il est situé à l’Ouest de Salvador da Bahia. Il est immense et s’étend sur 1520 km2. Il comprend très peu d’infrastructures touristiques et il n’est pas accessible en transport en commun. Il conviendra tout à fait aux amateurs de vie sauvage puisqu’il est possible de camper ou de séjourner dans une des petites grottes pour la nuit. Il s’agit d’une véritable voyage au cœur d’une nature nue et verdoyante, composée de cascades et d’immenses plaines. La faune (singes, aras, cerfs, jaguars) est aussi riche et variée que la flore (cactus, philodendrons, orchidées).

1210105311_119622_97309

Morro de São Paulo:

Ce petit village au Sud de Salvador da Bahia est idyllique, très apprécié tant par les touristes que par les brésiliens. Il est situé sur l’Ilha da Tinharé, une île sur laquelle les voitures ne sont pas acceptées. Il attire beaucoup de touristes  pour ses fêtes tous les soirs sur ses quatres plages (Primeira, Segunda, Terceira et Quatra Praias) mais aussi pour ses monuments: les vestiges de la forteresse, le phare relié à la première plage par une tyrolienne…

Boipeba:

Située non loin de l’Ilha da Tinharé, mais bien plus préservée, l’Ilha de Boipeba recueille la petite ville de Boipeba. Cette île représente plus de 20 km de plages de sable fin dont certaines sont le lieu idéal pour enfiler sa tenue de plongée! Pour vous qui aimez découvrir des havres de paix hors des sentiers battus, venez vous ressourcez à Boipeba, au sud de Salvador da Bahia!

Arraial d’Ajuda:

Arraial d’Ajuda est situé dans le district de Porto Seguro, au sud de Salvador da Bahia. Le nom du village Arraial d’Ajuda a été donné en l’honneur du navigateur Portugais Tomé de Souza qui accosta en 1549 sur des bateaux nommés : Conceição, Salvador et d’Ajuda, devenus les noms des villes et des églises.

Cette ville surplombe de magnifiques plages et la forêt atlantique. Elle est surtout visitée par de riches touristes séduits par son cadre, ses infrastructures, ses monuments comme l’église de Nossa Senhora da Ajuda.

Praia do Forte

La Praia do Forte, ancien village de pêcheurs, est une station balnéaire très touristique à environ 70 km de Salvador da Bahia. C’est l’une des destinations les plus fréquentées du littoral nord de Bahia. Elle est également très appréciée par les Soteropolitanos pour sa vie nocturne intense.

La rue principale, l’Alamedo do Sol, est une rue piétonne. De nombreux bars, restos et boutiques vous sont proposés.

Cette sublime plage privilégie l’écotourisme et l’environnement n’a pas été saccagé, mais préservé. On y trouve une réserve de tortues de mer.

Praia do Forte 1 (28)_Jotafreitas

Les parcs nationaux à Bahia

Parque Nacional Marinho de Abrolhos

Ce parc national brésilien d’une superficie de 913 km2 permet de plonger au milieu de nombreux animaux marins et de coraux qui s’étalent non loin des côtes.

 Parque Nacional de Monte Pascoal

Rien ne vaut une randonnée dans le parc national de Monte Pascoal. Du haut de ses pics, vous aurez une vue imprenable sur le parc. Le territoire appartient à la tribu des Pataxó, qui en avaient été chassés mais qui le préservent dorénavant. Un parc à voir au Brésil.

Parque Nacional da Chapada Diamantina

 Si vous ne pouvez/souhaitez visiter qu’UN parc, rendez-vous au parc de la Chapada Diamantina, de loin le plus impressionnant de l’Etat de Bahia. Il est possible de faire de la randonnée ou des sports d’aventure. Des cascades, des étendues vertes à perte de vue, des fleurs et des animaux extraordinaires… Le paradis sur terre  était donc au Brésil !

Chapada Diamantina-Palmeiras -Vale do Camelo- Foto Jotafreitas_flat

Bahia en fête

A Salvador, de nombreuses fêtes populaires se succèdent et sont incontournables. Le carnaval, en premier lieu bien sûr, mais d’autres fêtes religieuses tout à fait attrayantes.

 Le carnaval de Salvador da Bahia

Le carnaval de Salvador da Bahia a lieu du 7 au 12 février. C’est le deuxième plus grand événement du Brésil, après le carnaval de Rio. Il attire plus de deux millions de personnes chaque année. C’est le carnaval qui vous fera tenir toute la nuit au rythme de l’axé, du pagode, des instruments électriques issus de trios électricos… Les meilleurs interprètes de Salvador, connus à Bahia mais également dans tout le Brésil, jouent en live pour des foliões (carnavaleux) surexcités. Le mieux, pour aborder cette fête déjantée comme il se doit, c’est de « Fazer pipoca », c’est-à-dire « se promener de rue en rue », sans en oublier de « pular », danser. Si vous avez la chance de faire un voyage au Brésil à ces dates-là, trois mots doivent résonner dans vos têtes: “carnaval de Salvador”. Bien sûr, la vigilance est de rigueur pendant le carnaval. Etant donné que la foule est très vive, il peut arrive qu’il y ait des excès. Une très grande mobilisation de la police veille au bon déroulement de l’évènement, mais surveillez vos poches et évitez les carnavaleux tendus. Si vous êtes une femme, attention aux mains baladeuses, il vous est recommandé de porter un pantalon.

_MG_3288

Processao do Senhor Bom Jesus dos Navegantes

En français cette fête peut se traduire comme “la procession du Bon Jésus Seigneur des Navigateurs”. Elle a lieu le 1er janvier à Salvador da Bahia. Comme beaucoup d’autres, son origine est incertaine. Il semblerait qu’elle remonte au XVIIIème siècle, lorsque la traite des Noirs et les voyages commerciaux en mer étaient particulièrement intenses. Lors de ces voyages, les conditions de vie étaient très difficiles, la maladie, la faim et les attaques des bateaux ennemis entraînaient la perte de nombreux passagers. Les marins faisaient alors appel à Bom Jesus dos Navegantes, le suppliant pour sa protection divine. Cela initia une des fêtes tradionnelles religieuses de Bahia, dédiée aux marins. La procession véhicule l’image de Bom Jesus dos Navegantes entre deux églises de Salvador, l’Igreja Nossa Senhora da Conceiçao et l’Igreja de Nossa Senhora da Boa Viagem. La fête se poursuit ensuite sur la plage de Boa Viagem.

 Festa da Lapinha

Célébrée le 6 janvier, lors de l’Epiphanie, le jour des Rois marque la fin des fêtes de Noël. A Salvador da Bahia, une messe en plein air a lieu, puis le cortège suit les statues des trois Rois mages  transportées à la Crèche de l’Igreja da Lapinha.

Lavagem do Bonfim

Après le carnaval, c’est la plus grande fête de la ville de Salvador da Bahia. Elle se déroule le 2e jeudi de janvier. Le lavagem do Bonfim est célébré depuis plus de deux siècles, depuis 1754. Tout comme beaucoup d’autres fêtes de Salvador da Bahia, elle combine des elements sacrés et profanes, candomblé et catholicisme. Le nettoyage de Bonfim est avant tout une grande fête qui se déroule sur le chemin de la foi entre l’Igreja Nossa Senhora da Conceiçao, et l’Igreja Senhora do Bonfim. Le cortège est mené par des baianas, portant des paniers de fleurs, des turbans, une tenue blanche, des bracelets et des colliers. Elles symbolisent les esclaves initiés au candomblé. Elles lavent les marches de l’église Nossa Senhora do Bonfim. Une fois  terminé, le rituel donne place à un concert et à une  énorme fête.

190  Lavagem do Bonfim 17-01-2008 - Foto Jotafreitas

Festa de São Lázaro

Tout comme le Lavagem do Bonfim, cette fête consiste en un nettoyage rituel de l’Igreja São Lázaro à Salvador da Bahia.  Ce festival est en l’honneur d’Omolú, le craint et respecté orixá de la peste et de la maladie. Il s’agit d’un dieu candomblé représenté par une ceinture incrustée de coquillages, un masque de paille. Son visage et son corps, censés être défigurés par la petite vérole, sont entièrement recouverts d’une cape et d’une robe.

Festa de Lemanjà

C’est à Salvador de Bahia, sur la plage du Rio Vermelho, que se célèbre l’une des fêtes les plus importantes du candomblé, la Festa de lemanjà. L’orixá lemanjà est la déesse de la Mer et de la fertilité. Cette fête est également d’un grand syncrétisme religieux puisqu’elle est issue de croyances catholiques , indigenes et africaines. Selon la legende, les pêcheurs de Bahia auraient invoqué lemanjà pour une pêche plus abundance et la déesse de l’océan aurait exaucé leur voeu. C’est ainsi que depuis les années 1920, la population de Salvador se réunit sur la plage Rio Vermelho, dansent, font des offrandes à la mer: fleurs, gâteaux, effigies. Les participants sont très hétérogènes, pas besoin d’être croyant pour assister aux festivités. Après la fête sur la plage, tout le monde regagne la rue pour assister à des concerts des meilleurs groups de Salvador, des représentations de capoeira et de samba.

lemanja

Crédit photo: Rita Barreto

 Lavagem da Igreja de Itapuã

Cette fête se déroule 15 jours avant le carnaval. Elle se déroule exactement de la même manière que le Lavagem do Bonfim, à moindre échelle. S’ensuit une grande fête dans les rues de Salvador da Bahia, au son électrique des trios eléctricos.

Festa de São João

Cette fête parmi les plus populaires du Brésil, se déroule les 23 et 24 juin, entre autres à Salvador da Bahia. Elle n’est que danses, feux d’artifices et feux de joie. On y boit de la liqueur de genipapo et on y mange des plats chauds puisque l’hiver est presque là. À Salvador, le vieux quartier du Pelourinho, dont les rues illuminées sont ornées de banderoles colorées, sert de cadre à plusieurs bals populaires.

sao_joao_bahia

 Festa de Santa Bárbara

Dans tout l’État de Bahia, des messes et des processions ont lieu en l’honneur de Santa Bárbara, une sainte aimée et respectée des Bahianais et en particulier des habitants de Salvador da Bahia. Elle se déroule du 4 au 6 décembre.

Festa de Nossa Senhora da Conceição

La festa de Nossa Senhora da Conceição a lieu le 8 décembre en l’honneur de Notre-Dame de l’Immaculée Conception. La foi en Maria est très présente au Portugal et au Brésil. Des processions et des cérémonies de candomblé sont organisées dans la ville basse de Salvador da Bahia.

 Passagem do Ano Novo

Le 31 décembre, on fête le Nouvel An à Salvador da Bahia. Imaginez-vous en train de fêter une année qui s’achève et une autre qui commence à l’autre bout du monde, sur une plage paradisiaque, dans une aussi bonne ambiance que celle qui règne pendant le fameux carnaval de Salvador. Ca fait rêver!

Sur la route du cacao

Depuis le XIXème siècle, le Brésil est devenu le plus grand exportateur de cacao du monde. Le cacao bahianais est particulièrement connu surtout depuis les années 1980 au cours desquelles Bahia a explosé sa production d’environ 400000 tonnes. Il s’appelait « Cacao Supérieur Bahia ». La production d’amandes a par la même occasion connu un grand essor.

Le cacao supérieur de Bahia occupe toujours une place prépondérante sur le marché brésilien mais également international de l’industrie chocolatière. Des entreprises et d’énormes industries ont été attirées par les capacités productives de la région et se sont implantées afin de produire du cacao de la meilleure qualité qu’il soit. L’environnement de la région de Bahia contribue aussi à son succès puisque le cacao pousse dans un cadre naturel privilégié (Forêt Atlantique). Ainsi, le cacao de Bahia est privilégié par les plus grandes marques.

La Côté du Cacao est une des destinations préférées des touristes. C’est un lieu d’une exceptionnelle beauté illustrée dans les livres de Jorge Amado. Forêts, plages de rêve, réserves naturelles s’étendent à perte de vue, entre la mer et l’incroyable Forêt Atlantique de Bahia. 

Esporte Clube Bahia (EC Bahia)

- Histoire :

L’Esporte Clube Bahia est un club brésilien de football basé à Salvador da Bahia. Il a été créé le 1 janvier 1931. Le club joue dans le Campeonato Baiano, ligue de l’Etat de Bahia, et le Campeonato Brasileiro série A, la ligue nationale du Brésil.

L’Esporte Clube Bahia a remporté le titre de champion Brasileiro  en 1959 et en 1988. Il a participé trois fois à la Copa Libertadores, une compétition opposant les meilleurs clubs de football sudaméricains, arrivant jusqu’aux quarts de finale en 1989. Le club s’est imposé comme champion de Bahia 44 fois.

En revanche, dans les années 2000, l’Esporte Clube Bahia n’a pas été pas à son sommet. Pourtant, c’est à cette période que le joueur Daniel Alves da Silva fait ses débuts dans l’équipe comme footballeur débutant et que Renato Gaúcho est nommé comme entraineur. Malgré ça, le il n’a remporté le titre d’Etat qu’une seule fois. De plus, il a été relégué aux séries B et C en 2003 et 2005. Il a fallu attendre trois ans pour qu’il récupère sa place de leader.

- Stade :

Le club avait l’habitude de jouer dans le stade Fonte Nova, mais suite à l’écroulement d’une tribune qui causa la mort de 7 supporters, les matchs eurent lieu au stade de Pituaçu.

- Adversaire :

Le principal concurrent du club est l’Esporte Clube Vitória, leurs confrontations sont d’ailleurs appelées Ba-Vi. Il a quand même 17 victoires de plus à son compte que son rival. Il a également été le premier à participer à la Copa Libertadores.

- Symboles :

L’équipe de football de Bahia est représentée par une tenue tricolore : chemise blanche, short bleu, chaussettes rouges. Le rouge rappelle l’Associação Atlética da Bahia, le blanc symbolise le Clube de Tenis Baino et le rouge est évidemment représentatif du drapeau de l’Etat.

La mascotte du club est Super-Homem Tricolor, un superman tricolore presque identique à l’original, imaginé par le dessinateur Ziraldo.

Le slogan de l’équipe est « Nasceu par Vencer » qui signifie « Né pour gagner ».

esporteclubebahia

Crédit photo: Danilo Pereira