Top
blog-carte-mato-grosso-do-sul

État du Mato Grosso do Sul

Histoire

La région a été scindée en deux États en 1977, devenant le Mato Grosso et le Mato Grosso do Sul. Le gouvernement aurait pris la décision de les séparer afin de mieux les gérer et mieux les développer.

Le Mato Grosso do Sul a reçu de nombreux flux d’immigration à la fin du 19ème siècle. Des brésiliens du sud et du sud-est se sont installés sur les terres, multipliant les exploitations de l’Etat et labourant la terra rocha, très fertile.

C’est grâce à elle que le Mato Grosso do Sul a développé une agriculture moderne dont les productions sont basées exclusivement sur le soja, mais aussi le maïs, le riz et le coton. Outre cette richesse agricole, le Mato Grosso do Sul accueille également la plus grosse partie du Pantanal et de la Serra da Bocaina, favorisant le tourisme national et mondial.

Superficie

Le Mato Grosso do Sul s’étend sur une superficie de 357 125 km².

Population

 En 2010, la population du Mato Grosso do Sul s’élevait à 2 449 341 habitants.

Fuseau horaire

L’heure au Mato Grosso do Sul se calcule en fonction d’UTC-4.

Climat et saisons

Le climat au Mato Grosso do Sul est tropical semi-humide.

Attractions touristiques

Casa Rio Tinto

Il s’agit d’un centre d’artisanat fournissant des informations sur la vie traditionnelle locale.

Casa de mossobarro

Parmi les points d’intérêt à Corumba, vous pouvez voir la Casa de mossobarro, un centre d’aide par le travail qui valorise l’artisanat pantaneiro.

Praça da Independança

Sur la praça da Independança, vous pourrez goûter brèvement à l’histoire de Corumba avec la locotomotive anglaise qui s’y trouve.

Base navale fluviale de Ladario

La base navale fluviale de Ladario, crée en 1872, se situe à quelques kilomètres de Corumba, on peut la rejoindre en bateau ou en voiture. Quoi qu’il en soit, arrêtez-vous y, c’est la plus importante du Brésil, et on peut s’adonner un moment à la pêche.

Forte Coimbra

Le fort Coimbra est situé sur la rive du Rio Paraguay, à la frontière du Paraguay. C’est un bâtiment isolé et imposant, qui donne à l’endroit une ambiance presque inquiétante. On sent que la bâtisse a eu une histoire tragique depuis sa construction au XVIIIème siècle: il fit couler le sang pendant la guerre du Paraguay (1864-1870).

Aujourd’hui, le fort est une base de la marine nationale brésilienne. Il est possible de le visiter dans une certaine mesure. Depuis Corumba, la route est longue, partez plutôt de Porto Murtinho.

Office de tourisme CAT

L’office de tourisme de Campo Grande mérite un détour, tout d’abord pour y dégoter des informations sur la ville et l’Etat (liste des hôtels et des points d’intérêt), mais aussi pour visiter le petit musée dédié aux œuvres de Lidia Bais, une artiste peintre de la région.

Casa de Artesao

A Corumba, la Casa de Artesao propose des expositions de produits artistiques et artisanaux, d’origines indienne ou locale. Chaque cellule de cette ancienne prison est dédiée à un artiste.

Art Izu

Art Izu est une demeure très facilement reconnaissable aux sculptures d’oiseaux et de Sao Francisco qui ornent sa devanture. Elle appartient à un grand artiste local.

Instituto Luiz de Albuquerque

Dans cet institut, le musée do Pantanal propose une exposition intéressante d’objets artisanaux indiens, d’art moderne local. C’est aussi le rendez-vous des rats de bibliothèque.

Forte de Junqueira

C’est le seul fort intact dans les environs de Corumba. L’épaisseur de ses murs (50 centimètres) l’ont sans doute rendu infaillible ! Cependant, le clou de la visite est incontestablement le panorama que le fort offre sur le Rio Paraguay et le Pantanal. La gare routière est surplombée par le Cristo Rei do Pantanal, une statue du Christ.

Projet Jiboia

Aimez-vous les serpents ? Ou au contraire, les craignez-vous ? Quoi qu’il en soit, cette visite d’une heure vous en donnera une autre image ! Allez… Laissez-vous tenter par un rendez-vous avec un boa constrictor !

 

Balades et parcs

Promenades en bateau sur le Rio Paraguay

 Sur les quais du Rio Paraguay, vous embarquerez à bord d’un petit canot à moteur ou d’un gros bateau de pêche pour une jolie promenade sur le fleuve. Elles peuvent durer quelques heures ou plusieurs jours !

Parc des Nations Indigènes

Le parc des Nations Indigènes, situé à côté du musée Dom Bosco, est un poumon vert de Campo Grande. Les habitants s’y retrouvent souvent pour se détendre, se promener, faire du sport, regarder les capibaras…

Parc Antonio de Albuquerque

Le parc Antonio de Albuquerque est une réservé écologique située en plein cœur de Campo Grande.

Trem do Pantanal (BWT Campo Grande)

 Jusqu’alors fermée, la ligne ferroviaire du Pantanal est de nouveau disponible ! Une bonne nouvelle pour les touristes ! Pendant 11 heures, accompagnés d’un guide, vous aurez l’occasion de découvrir les quelques villages se trouvant sur cet itinéraire Campo Grande / Miranda.

Morro Urucum

Avant de partir visiter le Pantanal, vous en avez déjà un aperçu à 20 kilomètres de Corumba, depuis le Morro Urucum. Avec ses 1100 mètres, c’est le point culminant de la ville.

Balneario Municipal

Le Balneario Municipal est un site naturel où on peut passer la journée. Il fait bon de se baigner dans sa piscine naturelle, quand des poissons viennent vous chatouiller les pieds. N’oubliez pas de lever les yeux : vous apercevrez sûrement des aras voler dans le ciel.

Monuments et musées

Museu das culturas Dom Bosco ou Museu Indio

 Le musée Dom Bosco ou musée indien se trouve dans une bâtisse imaginée par Massimo Chiappetta. Il est grand : 3400 m2. Il expose des objets indigènes (coiffes des Indiens Bororo et artisanat des peuples Moro, Karaja et Xavante) et des collections de plus de 10 000 insectes, d’animaux empaillés. On vous conseille la présentation des populations indiennes du Mato Grosso do Sul. Quelques réais pour découvrir des vies captivantes…

Feira Central

Il faut absolument que vous passiez à la Feira Central pendant votre séjour à Campo Grande. Il s’agit d’un immense marché d’alimentation combiné à une galerie marchande. Vous pouvez déjeuner dans une gargote japonaise servant des nouilles soba. Ce lieu est très prisé le week-end.

Muhpan

Le Muhpan est le musée de l’histoire du Pantanal. Des expositions interactives retracent l’histoire du Pantanal et des luttes qui y eurent lieu. Ce musée fait partie d’un grand projet pour relancer le tourisme de la ville.

Principaux lieux touristiques

Corumba

Autrefois, Corumba était un port fluvial important de l’Etat, située idéalement entre le Paraguay et la Bolivie, ouverture sur le monde via le Rio Paraguay, Buenos-Aires et l’Atlantique. Mais la construction d’un chemin de fer en 1950 réduit l’activité portuaire à bien peu. C’est désormais une ville poussiéreuse et oubliée. Il y a même un trafic de drogue ! La deuxième ville de l’Etat n’est en revanche pas dangereuse pour les touristes, elle reste charmante, spéciale, et c’est la principale porte d’accès vers le Pantanal.

 

Campo Grande

Campo Grande est la capitale du Mato Grosso do Sul. Elle a été construite à la fin du XIXème siècle. Contrairement à Corumba, pour laquelle le chemin de fer fut synonyme de déclin, ce dernier permit à Campo Grande de se développer. Elle compte 700 000 habitants mais reste une ville paisible et charmante. Pas de vestiges historiques au programme ici, mais des musées, des foires et des marchés, ainsi qu’une ambiance festive le soir venu ! Elle est prospère grâce au « boom » du soja et de l’élevage. C’est une sympathique escale avant de gagner le Pantanal.

Coxim

Coxim est un petit village entre Cuiabá et Campo Grande. C’est le lieu le plus prisé des pêcheurs d’août à octobre. Les cannes à pêche sont en revanche bannies lors de la  piracema, une migration de poissons qui a lieu entre novembre et février. Il s’agit d’une bourgade animée, partagée entre un quartier historique et une avenue très chic.

Bonito

 Si on ne devait retenir qu’une ville écotouristique, ça serait assurément Bonito, depuis le début des années 1990 tout au moins. La ville en elle-même n’a rien d’extraordinaire, mais l’environnement qui l’entoure, lui, l’est : grottes et cascades merveilleuses, rivières dans lesquelles nagent des millions de poissons multicolores…  La zone fait office d’une grande protection de la part des autorités. Bonito accueille toujours plus de touristes chaque année (le beau Parque Nacional- parc national- Serra da Bodoquena en est en partie responsable !)

Ponta Pora

 La ville de Ponta Pora est un peu particulière puisqu’elle possède sa sœur paraguayenne de l’autre côté de la rue ! Les deux sont très similaires à quelques détails près. On parle beaucoup le portunhol, un mix de portugais et d’espagnol. C’est une ville de passage où les brésiliens viennent seulement faire quelques courses (les magasins paraguayens sont moins chers surtout au niveau de l’électronique).

A ne pas manquer

La ville oubliée de Corumba ne s’anime qu’à l’occasion du carnaval (d’après les dires des habitants, un des meilleurs du Brésil), de la Saint-Jean et du Festival sud-américain de musique, la seconde quinzaine de mai. Attention, les prix flambent et un logement pour les petits porte-monnaie est parfois dur à trouver!

carnaval

 

Operário Futebol Clube

L’Operário Futebol Clube est un club brésilien de football basé à Campo Grande dans l’État du Mato Grosso do Sul. Il a été fondé le 30 août 1938.

Il a gagné dix fois le Championnat du Mato Grosso do Sul de football.

Le stade officiel du club est l’Universitario Pedro Pedrossian d’une capacité de 45 000 places.

Capture d’écran 2013-03-30 à 10.18.32