Top
blog-carte-maranhao

État du Maranhão

Maranhão est l’Etat le plus éloigné du Nordeste mais ses quatre points touristiques principaux en font une escale immanquable pendant votre séjour au Brésil. On parle d’abord de São Luís, cette ancienne petite ville coloniale fort plaisante et devant laquelle il est difficile de rester insensible. Juste à côté, Alcântara, accueille une base spatiale et mérite également une escale.  Le Parque Nacional dos Lençóis est d’une grande beauté naturelle. La route que vous emprunterez pour vous y rendre, partant de Jericoacoara, est… Déroutante !

Histoire

Etant donné que Sao Luis est la ville principale de l’Etat, et qu’elle a une histoire très riche, c’est sur cette ville que nous allons nous focaliser pour évoquer le passé de Maranhão.

Sao Luis est d’origine française. Nos ancêtres débarquèrent en 1612 pour conquérir une partie du pays. Ils furent aidés par les Indiens Tupinamba pour écraser les populations locales. En 1614, la région fut envahie par les Portugais, puis par les Hollandais de 1641 à 1644. Sao Luis devint un port d’exportation de sucre et de coton et prospéra dès le début du XIXème siècle grâce aux esclaves d’Afrique. Aujourd’hui, il s’agit de la troisième population afro-brésilienne après Rio et Salvador. Au XIXème siècle, la demande en sucre et coton est en forte baisse. L’économie de Sao Luis reste forte notamment grâce à la construction d’un complexe portuaire à Itaqui dans les années 1980 et d’une usine de production d’aluminium à Alcoa et d’une base spatiale à Alcântara. En outre, Sao Luis s’est tourné vers le tourisme avec la restauration de nombreux monuments coloniaux.

Superficie

L’Etat de Maranhão  s’étend sur une superficie de 331 936 km².

Population

Maranhão compte 6 569 683 habitants. La densité de population de l’État est donc de 19,8 habitants par km².

Fuseau horaire

L’heure de Maranhão se calcule en fonction d’UTC – 3.

Climat et saisons

Le climat de Maranhão est chaud et humide. La température moyenne est de 27°C. Le soleil se lève tôt, à 8h : tout le monde debout !

Attractions touristiques

Palacio dos Leoes (Palais des Lions)

Palacio dos Leoes signifie Palais des Lions, en français. Il est situé dans la ville historique de São Luís, sur un promontoire nommé patrimoine mondial par l’UNESCO. Il s’agit du siège du gouvernement. Dès le début du XVIIème, il s’inscrit dans l’histoire et la culture de Maranhão. Il est d’une importance fondamentale pour comprendre la formation de l’identité culturelle du peuple de l’Etat.

Teatro Artur Avezedo

Le théâtre Artur Avezedo a été bâti en 1817 par des commerçants. Il rappelle les opéras italiens du XVIIIème siècle. Il est dirigé par Fernando Bicudo qui aspire à faire de ce thépatre de Sao Luis le théâtre régional depuis sa réouverture en 1993. Le folklore du Nordeste y est mis à l’honneur.

Casa do Nhôzinho

Les collections de la casa (« maison ») do Nhôzinho de Sao Luiz sont aussi variées qu’originales : pièges à poisson, artisanat indien made in Maranhao, figurines du Bumba Meu Boi (grande fête orchestrée autour d’un défilé folklorique) réalisées par le maître-artisan Nhôzinho lui-même. La culture maranhense sous tous ses aspects s’est donnée rendez-vous à la Casa do Nhôzinho. Les curieux seront conquis !

Casa das Tulhas

La Casa das Tulhas se trouve en face de musée des arts visuels à Sao Luis. Il s’agit d’un marché abrité datant du XIXème siècle. Il est aujourd’hui tourné sur l’artisanat et la gastronomie locale (bonbons, liqueurs, cachaça ou tiquira..).

Palacio de la Ravardière

Le Palais de la Ravardière est situé à côté du Palacio dos Leoes. Il accueille la Prefeitura, c’est-à-dire l’hôtel de ville. Il fut édifié en 1689. A son entrée, on remarque la sculpture du fondateur de Sao Luis, le français Daniel de la Touche.

Centro de cultura popular Domingos Vieira Filho

En français, « Centro de cultura popular Domingos Vieira Filho » signifie « centre de la culture populaire ». Il prend place dans une magnifique bâtisse du XIXème siècle, à Sao Luis. Il accueille des expositions sur le carnaval et les rites afro-brésiliens de la ville. Des panneaux explicatifs manquent, ce qui ne permet pas aux visiteurs de bien comprendre la visite.

Memorial do Centro Historico

Ce mémorial se trouve dans le centre historique Solar dos Vasconcelos, lui-même situé dans une bâtisse du XIXème siècle. Il retrace l’évolution du quartier historique de Sao Luis à l’aide de maquettes et de photos. Il comporte aussi une collection de miniatures des bateaux typiques de Maranhão.

Praça da Matriz

Quand vous irez à Alcântara, ne passez pas à côté de la Praça Matriz, sur laquelle se trouve le pelourinho. Ce n’est pas le plus connu du Brésil, mais c’est le mieux préservé. Les esclaves fugitifs étaient punis sur ce pilori à l’époque de l’esclavage. Vous trouverez également sur la place les vestiges de son église principale et la vieille prison. Tous trois constituent les icônes principales de la société coloniale esclavagiste et brésilienne. La place est entourée de demeures coloniales et d’arbres centenaires.

Casa Historica

La Casa Historica se trouve à proximité de la place de Matriz, Elle date du XVIIIème siècle. Elle contient une collection d’objets de l’époque coloniale et accueille la Prefeitura, ancienne prison du XVIIIème siècle.

Primero Palacio do Imperador

Sur la Rua Grande d’Alcântara, à côté de l’Igreja (« église ») Nossa Senhora do Carmo, vous trouverez les vestiges du Primero Palacio do Imperador, « premier palace de l’empereur », construit au XVIIIème siècle.

 

Plages

Praia Ponta d’Areia, praia de Calhau et praia Olho d’Agua

Ces trois plages urbaines sont facilement accessibles mais ne sont pas exceptionnelles : pollution, bruit, promiscuité avec les autres serviettes de bain le week-end…

La plage d’Areia, à 4 km du centre, est tout de même assez animée, et compte des bars/restos  dans lesquels fêter ses vacances au Brésil.

La plage de Calhau, à 9 km de Sao Luis, est la plus fêtarde des trois. On y fait la fête dans les échoppes «barracas » toute les nuits de la semaine.

Enfin, la praia Olho d’Agua, à 12 km, est parsemée de maisons de bord de mer, ainsi que de kiosques, qui viennent s’ajouter au paysage offert par les falaises et les dunes.

Praia do Zaracagi

Cette plage n’a rien à voir avec les trois plages citées ci-dessus. Elle est belle et tranquille.

Plage de Raposa

La plage de Raposa est située à 30 kilomètres de São Luís. Elle est située à côté d’un petit village de pêcheurs et de dentellières. Le dépaysement est total. La simplicité et la gentillesse de ses habitants toujours souriants fait chaud au cœur.

Une colonie de familles venues du Céara, autre état du Brésil s’est installée là au siècle dernier, apportant avec elle l’artisanat de la dentelle, de la broderie et des tissages, hérité de la colonisation. Ils utilisent notamment le palmier local appelé « buriti », dont les feuilles sont transformées en fibres suffisamment fines pour être travaillées.

Praia de Sao Marcos

La Praia de Sao Marcos est située à deux kilomètres de Ponte d’Areia. Elle est très convoitée des jeunes et des surfeurs.

Praia d’Araçagi

La plage d’Araçagi est située à quelques kilomètres de la Praia Olho d’Agua. Le nom de la plage Araçagi vient du village homonyme. La mer est belle et propre. Le phare d’Araçagi  peut être vu de la plage. Il est possible de se restaurer ou de prendre un verre.

Récemment, la Praia do Araçagi a été dans une grande phase de spéculation avec la construction de bâtiments résidentiels.

Quartiers

Centre historique Sao Luis

Le centre historique mérite qu’on s’arrête un moment pour observer son architecture coloniale très bien conservée depuis les XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Il comprend des maisons nommées « sobrados » ornées de carreaux de faïence européens « azulejos ». Le centre n’a pas été rénové pendant des dizaines années mais commence à se rafraichir depuis les 80’s avec le projet « Projeto Reviver ». Les nouveaux bâtiments accueillent désormais toutes sortes d’infrastructures : musées, restaurants, galeries d’art, magasins…

Monuments et musées

Capela de Sao Jose das Laranjeiras

La « capela de Sao José das Laranjeiras », chapelle de Saint-Joseph des Orangers, est située rue grande, dans le centre historique de Sao Luis. Elle a été édifiée au début du XIXème siècle, entre 1811 et 1816, à l’initiative du riche marchand portugais José Gonçalves da Silva.  La chapelle appartenait à la Quinta das Laranjeiras, un collège Mariste de la région. De style rococo, elle a été rénovée en 1981.

Catedral da Sé

La cathédrale a été bâtie en 1626 en l’honneur de la sainte patronne de São Luis. On note son architecture de style baroque portugais. A l’intérieur, on remarque son rentable et le symbole franc-maçon dans la chapelle.

Igreja de Santana

L’église de Santana, à Sao Luis, a été fondée en 1790. Elle est de style néo-classique, avec des influences baroques. Elle attire particulièrement l’attention grâce à ses carreaux de faïence portugais « azulejos »  restés en excellent état.

Igreja de Sao Joao Batista

L’église Saint Jean-Baptiste a été construite en 1665 à l’initiative du gouverneur Ruy Vaz de Silveira. Elle est de style néoclassique. Elle est située en face d’une place de Sao Luis où il y avait autrefois une fontaine.

Igreja de Sao Jose do Desterro

L’église de « Saint-Joseph de l’exil » a été construite au début du XVIIe siècle, en 1618, ce qui fait d’elle la plus ancienne église Sao Luis. Elle reste aussi la seule église du Brésil qui porte des traces de style byzantin. Elle abrite actuellement un petit musée de vêtements ecclésiastiques.

Igreja Nossa Senhora do Carmo

La construction de l’église de Carmo à Sao Luis date de l’an 1627 et s’est faite grâce à l’initiative du gouverneur Francisco de Carvalho. L’histoire de l’église est liée aux luttes de la ville, dont la bataille qui a abouti à l’expulsion des Hollandais de Sao Luis (1641). L’église a servi de refuge pour les femmes et les enfants. Le bâtiment a été gravement endommagé et le resta pendant une longue période jusqu’à des travaux de rénovation.

Musée do Negro

Le musée do Negro se trouve dans un ancien marché aux esclaves de Sao Luis. Il s’agit d’un retour dans le temps vers l’ère coloniale, on trouve en effet des témoignages de l’oppression exercée à cette période. On jette également un œil aux tambours et photographies pour découvrir la religion du Maranhao, le Tambor de Mina.

Museu de Arte Sacra

La collection, qui appartient en partie à l’archidiocèse de St. Louis, est composée d’œuvres d’art sacré des XVIIème et XIXème siècles, dans les styles mareirista, rococo, baroque et néoclassique. Le musée est situé à Sao Luis.

Museu de Artes Visuais

Une belle visite ! Le bijou de l’exposition, ce sont les carreaux de faïence portugais, anglais, français et allemands. On les nomme « azulejos ». On trouve aussi des collections de peintures d’artistes brésiliens d’art religieux du XVIIème siècle. Un belvédère au troisième étage révèle une vue magnifique sur le centre historique de Sao Luis, le marché baie Saint-Marc et la Praia Grande. Des visites guidées sont organisées au sein du musée.

Museu do Folclore e Arte Popular

Le Centre de culture populaire Domingos Filho Vieira, également connu sous le nom de Musée du Folklore et d’Art Populaire, possède l’une des collections les plus complètes de folk et de country. Une visite essentielle à Sao Luis pour découvrir la culture populaire du Maranhão.

Museu Historico e Artistico do Estado de Maranhão

Le Musée d’Histoire et d’Art de Maranhão (MHAM). Il est situé dans une demeure restaurée du XIXe siècle, et plus précisément de 1836. Le musée a été inauguré le 28 Juillet 1973 et a pour mission d’assurer, d’encourager et de promouvoir le patrimoine culturel de l’Etat.

Il détient une collection comptant environ 10 millions de pièces (porcelaine, verre, cristal, peintures, sculptures, gravures, meubles anciens locaux) : les objets de valeur et du quotidien d’une famille bourgeoise du XIXème siècle.

Il y a un jardin, un belvédère offrant une vue privilégiée sur les bateaux dans la baie de Saint-Marc et les toits de la capitale coloniale. Le musée comprend même le petit théâtre de Pinto Apollonia, une référence à l’ancienne première dame du Maranhão, née à Sao Luis en 1854. Des conférences, des spectacles, des projections sont présentés sur le site.

Igreja de Sao Matias

L’église de Sao Matias se tient sur la place de Matriz d’Alcântara « Praça da Matriz », à côté du pilori si bien préservé. Elle date du XVIIème siècle et il n’en reste malheureusement plus que ses ruines.

Museu Historico de Alcântara

Autour de la place de Matriz d’Alcântara « Praça da Matriz », vous verrez le Museu Historico de Alcantara. Nous vous conseillons sa visite qui se révèle être très intéressante. En plus de cela, le musée est créateur d’emplois puisque chacune de ses salles est surveillée par un gardien.

Principaux lieux touristiques

Sao Luis

 

« Celui qui s’endort à Sao Luis, se réveille poète »

 

Sao Luis est situé sur l’île de l’amour, surnommée ainsi pour sa beauté et sa tranquillité. Il fait bon de déambuler sur les pavés du quartier historique de la ville, en regardant les demeures coloniales plus ou moins restaurées. On trouve également certains des meilleurs musées, galeries d’art et magasins d’artisanat de tout le Nordeste. Mais le centre historique de Sao Luis n’est pas le seul atout de la capitale du Maranhão. C’est également une ville festive aux plages animées et aux rues électrisées de musique à l’occasion du Bumba Meu Boi.

La Baia de Sao Marcos, qui permet de rejoindre Alcântara, est aussi une des raisons de faire une escale à Sao Luis.

Alcântara

Alcântara est un village situé non loin de Sao Luis. Il suffi de traverser la baie de Sao Mars. Pour ce faire, vous pouvez prendre un bateau de ligne ou un catamarans pour les petits aventuriers. Alcântara a été fondée en 1648 sur le site d’un village indien. Même si elle prospérait au niveau de sa culture de canne à sucre, et sa production de sel, coton et riz, elle se fit progressivement dépasser par la ville voisine. L’abolition de l’esclavage en 1888 n’arrangea pas ses affaires.

Cette ville est pleine de souvenirs, de vestiges et de ruines provenant de l’époque coloniale. Les habitants sont souvent des descendants d’esclaves qui s’étaient installés dans les demeures de leurs anciens maitres.

Barreirinhas

Barreirinhas est le village d’entrée du parc national de Lençóis Maranhenses. A partir de là, vous pouvez vous rendre en bateau à Caburé ou dans les dunes et les lagunes en 4×4.Pour nos Supporters sans Frontières randonneurs, il est possible de traverser le parc en trois jours, un vrai four.

Santo Amaro do Maranhão

A l’autre bout des Lençois (draps en portugais), Santo Amaro do Maranhao est un petit village perdu au milieu des dunes, de la végétation et du fleuve « Rio Grande ». En voilà, un bon bol d’air pur et de tranquillité ! C’est à partir de Santo Amaro do Maranhão qu’on part découvrir la Lagune da Gaivota.

Parcs nationaux

Parque Nacional dos Lençois Maranhenses

Le Parque Nacional dos Lençois Maranhenses est un petit bijou du Brésil, classé parc national depuis 1981. Il se situe entre Sao Luis et la frontière de Piaui.  Il s’étend sur 1550 km2 de dunes. Le parc comprend des plages, des mangroves, des lagons, de nombreuses espèces (oiseaux migrateurs, tortues etc.).  Quelle est la meilleure période pour le visiter ? Probablement entre mars et septembre, lorsque les précipitations créent des bassins entre les dunes. On vous laisse admirer en image la beauté du phénomène.

lencois10

A ne pas manquer

Fêtes et festivals à Sao Luis :

Bumba Meu Boi et Festas juninas

Le Bumba-meu-boi est la manifestation principale de la culture populaire dans la région du Maranhão. Le festival se déroule principalement entre les mois de juin et juillet, mais beaucoup d’événements ont eu hors-saison, toute l’année.

La tradition est née au XVIIIe, elle raconte l’histoire de l’esclave François, qui, pour assouvir le désir de langue de boeuf de sa femme enceinte, tue le bétail du seigneur de la ferme. Conscient de la mort du bœuf, le seigneur demande aux chamans et aux guérisseurs de ressusciter l’animal.

Cette histoire a été écrite pour laisser une trace de la force sociale et économique pendant la période coloniale.

Beaucoup de gens venus de tout l’Etat viennent faire la fête à Sao Luis.

Tambor-de-Mina

Ces rites afro-brésiliens ont lieu à Sao Luis de la fin juin au 2 juillet.

Marafolia

Il s’agit d’un carnaval hors-saison qui débute à la mi-octobre. Il est peut-être encore plus festif que le carnaval lui-même.

Festival folklorique

Un festival folklorique est organisé à Sao Luis. Il est organisé aux alentours du 20 août et pendant un dimanche du mois d’octobre.

31 décembre

Le 31 décembre, dernier jour de l’an, tout le monde est de blanc vêtu festoient sur la plage, vers Calhau. A minuit, rendez-vous au bord de la mer pour honorer Yemanja, divinité aquatique d’origine africaine, issue des traditions religieuses des Yorubas.

slide4

Fêtes à Alcantara :

Festa do divino

La Festa do Divino se déroule le dimanche qui suit l’ascension (la plupart du temps en mai). Cette fête est un syncrétisme de rites africains et catholiques. Elle est extrêmement colorée. Deux enfants défilent dans la rue, suivis de musiciens. Ils sotn déguisés en empereur et impératrice.

Sampaio Corrêa Futebol Clube

Introduction

Le Sampaio Corrêa Futebol Clube est un club brésilien de football basé à São Luís dans l’État du Maranhão. Il a été fondé le 25 mars 1923. Les couleurs qui représentent l’équipe sont le vert, le jaune et le rouge. Le stade officiel est le Governador João Castelo-Branco d’une capacité de 75 000 supporters.

Victoires

Le Sampaio Corrêa Futebol Clube a gagné 32 fois le Championnat de football du Maranhão. En 1972, il a gagné le Championnat du Brésil de Série B et le Championnat du Brésil de Série C en 1997. En 1998, il remporte la Copa Norte.

Capture d’écran 2013-03-21 à 16.04.26

futebol