Top
blog-carte-rio-de-janeiro

État de Rio de Janeiro

Rio de Janeiro est un état du Brésil, situé dans le Sudeste.

Pour partir à Rio à l’occasion de son grand Carnaval, cliquez ici!

Histoire

C’est au XVIème siècle que le Portugal commence à coloniser la région de Rio de Janeiro sur le littoral. Cela stimule le développement du territoire, notamment au niveau de la culture du café dans la vallée du Paraíba. Les histoires de la région et de sa capitale du même nom sont liées. Séparé de Guanabara depuis 1834, Rio de Janeiro fusionne avec l’Etat quand la capitale impériale devient une municipalité neutre, puis un district fédéral lors de la proclamation de la république. Il prend le nom le nom de Guanabara avant de devenir Rio de Janeiro.

Superficie

L’Etat de Rio de Janeiro a une superficie de 43 909 km².

Population

Rio de Janeiro compte environ 14 367 000 habitants qui se regroupent sur le littoral.

Fuseau horaire

L’heure qu’il est à Rio de Janeiro correspond à UTC/GMT -3 heures.

Climat et saisons

La température du Brésil est très variable selon les régions et l’Etat du Rio de Janeiro ne fait pas exception à la règle. De décembre à février, c’est l’été, puis l’hiver pointe son nez de juin à septembre.

Le climat de la capitale, Rio de Janeiro

Le climat tropical règne à Rio de Janeiro. Il fait ainsi à la fois chaud et humide. Les températures sont variables en fonction de l’endroit où on se trouve (dans les hauteurs, proches de la mer…). Il fait en moyenne 24°C, avec des températures autour de 22°C en hiver et 26°C en été. Le thermomètre peut atteindre 38 °C ! Des averses surviennent en fin d’après-midi.

Les climats par régions

Sur la Costa do Sol – Il s’agit d’une région très exposée au vent de l’est, mais les précipitations y sont rares. Le climat est doux, avec une température moyenne de 26 °C.

Sur la Costa Verde – Le climat est propre à celui de l’Etat, c’est-à-dire chaud et humide. La température a une moyenne de 24°C: au maximum 30ºC, au minimum 18ºC.

Dans les Agulhas Negras – Etant donné qu’on se trouve dans les hauteurs, on constate beaucoup de pluies de novembre à mars. Il fait en moyenne 26ºC, avec au maximum 39°C en été (janvier) et au minimum 7°C en hiver (juillet).

Dans la Serra Imperial – Comme dans les Agulhas Negras, le climat est dit « d’altitude » : températures entre 8°C et 25°C qui diminuent beaucoup pendant la nuit, brouillard caractéristique de la région.

Dans la Vale do Café – À l’année, ce climat subtropical d’altitude afficher en moyenne 21°C. Dans cette région, la ville de Miguel Pereira est la ville ayant le troisième meilleur climat du monde, avec des températures de 19 °C en été à 28 °C en hiver. L’altitude, la topographie et la végétation sont à l’origine de cet excellent classement.

Attractions touristiques

Baie de Paraty

On vous conseille une balade en mer sur la baie de Paraty. Vous pouvez naviguer en bateaux privatifs, pour vous imprégner de la tranquilité des plages en des criques en solitaire, grâce à d’anciens pêcheurs reconvertis en capitaines. Vous pouvez sinon opter pour les « saveiros » ou goélettes, d’une capacité de 50 passagers. Les circuits, différents chaque jour, vous emmènent vers des petits bouts de paradis vierges comme les plages Saco da Velha, Lula ou l’Ensenada da Preguiça. Des voiliers peuvent aussi vous emmener par petit groupe de 6 personnes vers Angra Dos Reis et Ilha Grande. Prenez le large dans la baie de Paraty !

Fazenda Murycana

La Fazenda Murycana est une ferme perdue dans la montagne de Paraty. C’est un lieu chargé d’histoire qui accueillait des membres de la famille royale du Portugal ou des convoyeurs allant ou revenant de leur conquête de l’or du Minas Gerais. On y trouve un musée, un marché. Une balade à cheval dans le parc de la Bocaina pourrait vous intéresser. Les cascades de Pedra Banca ne sont à manquer sous aucun prétexte.

Casa da Cultura (Maison de la Culture)

Ce bâtiment colonial, ancienne école publique, constitue aujourd’hui la Maison de la Culture de Paraty. Il y a une exposition dans laquelle on peut trouver des objets artisanaux.

Fort Defensor Perpetuo

Depuis le centre de Paraty, vous pouvez marcher jusqu’au fort de la ville, construit en 1703 comme moyen de défense aux invasions. Il offre une très jolie vue sur la baie. Aujourd’hui, il a été reconverti en Centre d’arts et traditions populaires de Paraty.

Quartel da Patitiba

Le quartel da Patitiba était autrefois une prison, devenue aujourd’hui un Institut historique et une bibliothèque municipale. Vous le trouverez près de l’église Santa Rita, à Paraty.

Pedra de Engole

La Pedra de Engole est une gigantesque roche que la rivière a usée. Faufilez-vous dans son couloir en plongeant sous la cascade. Une expérience ébouriffante à Paraty!

Sitio arqueologico Sambaqui da Beirada

Si vous passez par Saquarema, venez jouer les archéologues au site archéologique Sambaqui da Beirada. Vous trouverez des restes de coquillages fossilisés par les intempéries.

Casa-Ateliê Carlos Scliar

Découvrez le foyer de Carlos Scliar, artiste et activiste social connu tant au Brésil qu’à l’international. Il nous a quitté en 2001 après 40 ans d’œuvres et d’engagement. Vous pourrez égalemment avoir un aperçu du travail d’Ivan Marquetti ou Glauco Rodrigues. Une visite culturelle à Cabo Frio.

Forte Sao Matheus

Sur la célèbre plage do Forte, immense étendue blanche, se dresse cette forteresse tout aussi blanche qui s’impose dans le paysage. Juste à côté, des bateaux de pêche multicolores font contraste au bâtiment et assurent des photos exceptionnelles. Un belvédère surplombe la plage et rend compte de la beauté de Cabo Frio.

Casa da Ipiranga

Des concerts de musique classique et populaire, des pièces de théâtre, des expositions et des ateliers ont lieu dans cette élégante maison de Petropolis. Elle a été construite par José Tavares Guerre en 1884. Ses salles de bal dotées de lustres en cristal, ses miroirs franco-belges, ses cheminées en marbre sont magnifiques. Il y a un restaurant dans l’ancienne grange laissée à son état d’origine.

Maison de Santos-Dumont

Santos-Dumont était un aviateur très renommé par ses exploits aériens : premier vol autour de la Tour Eiffel, vol à bord d’un biplan à moteur Antoinette et d’un Zeppelin. Sa maison est intéressante à visiter à Petropolis. Essayez de monter la première marche de son escalier avec le pied gauche, vous n’y arriverez pas : Santos-Dumont était un homme courageux mais superstitieux !

Palacio de Cristal

Le Palais de Cristal de Petropolis est une serre de fer rapportée de France et inaugurée en 1884 par la princesse Isabelle. C’est ici qu’on fêta l’abolition de l’esclavage quatre ans plus tard. On a aujourd’hui accès à des expositions gratuites.

Palacio Quitandinha

Ce grand bâtiment s’impose dans le paysage en arrivant à Petropolis. Datant de 1940, il a été construit pour accueillir ce qui devait être le plus grand casino du Brésil. Le jeu a cependant été interdit et il a été transformé en hôtel de luxe. Il est possible de visiter ses salons de conventions  à l’américaine.

Casa do Papai Noel

Cette « maison du père Noël » est située à Penedo, dans la Pequena Finlândia dite « petite Finlande ». Elle constitue la maison typique finlandaise en plein dans le Brésil. Et comme c’est la maison du personnage préféré des enfants, on peut voir affichées des milliers de lettres ! Une visite à faire en famille (l’apparition du Père Noël à la fin du tour fera bondir de joie les enfants) mais aussi seul, pour un doux retour en enfance…

Fabrica de chocolate artesanal Finlandês

La spécialité de Penedo, c’est le chocolat ! Cette fabrique de chocolat située en plein centre-ville vous fera découvrir les secrets de sa préparation… Et à le goûter sous tous ses états ! La visite la plus gourmande de Rio de Janeiro !

Fazenda Taquara

A Barra do Pirai, la production de café subsiste : on récolte, trie, sèche et torréfie ici ce produit si rare et précieux de la région. C’est une visite immanquable pendant votre voyage à Rio de Janeiro.

Balade en calèche à Petropolis

Marcher, c’est bien. Découvrir Petropolis en calèche, c’est mieux ! Le circuit dure de 20 mn à une heure et constitue une expérience inédite, une nouvelle manière de visiter  une ville !

Trono de Fatima

Le trono de Fatima est une sculpture représentant Notre-Dame-de-Fatima venue d’Italie. Cette grande statue surplombe la ville de Petropolis en agrémentant un paysage déjà magnifique.

Campo Belo

Pendant votre séjour à Petropolis, vous traverserez sûrement la grande place du Campo Belo, une étendue verte dotée d’une fontaine.

Surf camp Saquarema

Petropolis, avec sa plage Itauna, est un des meilleurs endroits du Brésil pour surfer. D’ailleurs, chaque année, elle accueille des compétions nationales et internationales de la glisse, de mai à octobre en général. Rendez-vous au Surf Camp Saquarema, avec ses sympathiques moniteurs agréés par la Confédération Brésilienne de Surf, pour apprendre à bien maîtriser les vagues !

 

Balades

Cachoeira da Feiticeira

La marche jusqu’à la cascade «da Feiticeira » à Ilha Grande dure 4 heures et a lieu en pleine forêt. Vous verrez un aqueduc, vous suerez sur un court dénivelé, puis descente vers la cascade dans laquelle vous pourrez vous baigner. La plage de Feiticera vous attendra non loin de là pour vous faire prendre quelques couleurs…

Dois Rios

Découvrez l’histoire d’Ilha Grande à travers cette randonnée qui vous fera passer par la plage de Dois Rios et ses ruines de pénitencier. Pour se rafraichir, baignade au croisement de deux rivières,  dans une piscine naturelle, ainsi que  dans deux autres cascades.

Cachadaço

Au départ de Dois Rios, à Ilha Grande, vous vous enfoncerez dans le calme de la jungle pour arriver à une petite plage déserte, véritable paradis sur terre. Vous découvrirez les fonds marins à travers l’eau calme et transparente qui la borde.

Parnaioca

Randonnée de deux heures toujours au départ de Dios Rios, à Ilha Grande. Pour les adeptes du farniente, vous pourrez vous prélasser sur une très belle plage, pendant que les plongeurs iront découvrir l’épave d’un bateau naufragé au large de l’île.

Pico do Papagaio

Cette randonnée est un peu plus longue, demande une bonne forme physique ainsi que des chaussures de marche. Après avoir traversé la forêt tropicale et monté pendant trois heures, on arrive à un des sommets de l’Ilha Grande. Le panorama en vaut la chandelle, magnifique vue sur le continent et Rio de Janeiro !

Plage de Lopes Mendes

L’effort de 4 à 5h de randonnée vaut vraiment la peine parce qu’elle mène vers l’une des plus belles plages du Brésil. Visualisez-vous le genre de plages de sable fin qui figurent sur les cartes postales ? C’est celle-ci ! Cette randonnée, ce sont trois montées, quatre plages, des baignades pour un panorama exceptionnel.

Balades en mer à Arraial do Cabo

A Arraial do Cabo, vous pouvez trouver un pêcheur qui vous emmènera au cours d’une superbe promenade en mer, sur les plages do Forno, de Prainhas et do Farol. Au retour, demandez à être arrêté au restaurant flottant le Viking !

Dune mère

A la sortie de Cabo Frio, arrêtez-vous au niveau des grandes dunes blanches. Vous pourrez pratiquer du surf de sable ou le parapente sur la Duna Mae ou « Dune Mère ». Il vaut mieux ne pas y aller seul car on peut tomber sur des individus malintentionnés qui tenteront de dérober vos effets personnels !

Morro da Guia

Il s’agit d’une colline surplombée par la chapelle de Nossa Senhora da Guia. Elle offre un beau panorama sur Cabo Frio, la lagune et la plage.

Promenades à Penedo

Penedo mérite d’être visité en chaussures de randonnée, au moins pour ses deux cascades Três Cachoeiras et la Cachoiera de Deus. Vous pouvez par ailleurs visiter l’épaisse forêt d’Alto de Penedo dans laquelle se cachent des singes. En ville, il vous ait donné la possibilité de louer des chevaux pour une visite équestre !

Promenades à Visconde de Maua

Demandez aux habitants de Visconde de Maua où se trouvent les cascades Cachoeira Santa Clara et Cachoiera Veu de Noiva qui valent vraiment le coup d’œil.

Pedra Selada

A Visconde de Maua, on conseille aux bons marcheurs la randonnée de 4h menant à la Pedra Salada. Tout en haut de la pierre (1800 m, ce n’est pas rien !) vous aurez droit à une vue magnifique.

Caminho das cachoeiras

Des promenades, assez accessibles, vous mèneront vers les jolies cascades qui pullulent dans la région : celles de la Vale do Alcantilado, ou la cascade do Escorrega, idéale pour les randonneurs débutants. Il est bon de glisser sur les rochers de cette dernière pour finir à barboter dans sa piscine naturelle.

Poço do Marimbondo

Encore une piscine naturelle de Visconde de Maua ! Cette fois, vous ne pouvez vous y rendre qu’en 4×4, pour finir ensuite à pied.

Plages

  • ILHA GRANDE

Plages de la Ponta Leste, de l’Estrada do Contorno, de Mambucaba, de Gipoia, de Paqueta, de Lopes Mendes, de Dois Rios, de Lagoa Azul, de Praia Preta, d’Aventureiro

  • PARATY

Praia do Sono, praia do Pontal, praia do Jabaquara, praia Paraty-Minim

  • TRINDADE

Plage de Cachadaço, plages dos Ranchos et do Meio

  • SAQUAREMA

Plages d’Itauna et de Vila

  • ARRAIAL DO CABO

Plage du Farol, plage do Forno, Prainha, Praia Grande

  • CABO FRIO

Ile du Japonais

Plage do Forte, plage Brava, plage das Conchas, plage do Pero

  • BUZIOS

Plages de la côte nord de Buzios

Manguinhos, Tartaruga, Canto, Orla Bardot, Armaçao, Ossos, Azeda et Azedinha, Joao Fernandinho

Plages de la côte sud de Buzios

Geriba, Ferradurinha, Ferradura, Brava, Olho do Boi, Tucuns et José Gonzalves

Pour découvrir Buzios en option dans votre programme Carnaval de Rio, cliquez ici et contactez-nous!

Quartiers

Plage do Forte ou « Malibu »

C’est un des deux quartiers principaux de Cabo Frio, et le domaine de la vie nocturne. On l’appelle aussi « Malibu » parce qu’il est surplombé par de grands hôtels. Les jeunes trouvent leur bonheur dans les nombreux bars qui le composent.

Canal d’Itajuru

C’est le deuxième quartier principal de Cabro Frio, et là encore, il devient agité à la tombée de la nuit. Restaurants, bar, boîtes (ex : Eleven)… Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les humeurs !

Passagem

Passagem est un quartier chargé d’histoire qui a des airs de Paraty. Jetez un coup d’œil aux petites maisons multicolores et à l’église Sao Benedito,  avant de partir flâner sur le canal, au pied des arbres en fleurs.

 

Monuments et musées

Chapelle Nossa Senhora das Dores

Située dans le centre historique de Paraty, cette chapelle de bord de mer a été édifiée en 1800 et est dédiée aux Saints de la passion du Christ. Elle a été restaurée en 1901. Elle est dotée d’un joli cimetière dans sa cour intérieure.

Chapelle Santa Cruz

Cette deuxième chapelle de Paraty constitue également un élément de son centre historique. Elle date du début du XXème siècle. Elle a été bâtie en hommage à Teodoro, un esclave libéré qui est mort noyé dans le fleuve Perequê–Açu.

Eglise da Matriz Nossa Senhora dos Remédios

L’Eglise da Matriz Nossa Senhora dos Remédios a été édifiée en 1646 à Paraty. On dit que c’est le trésor d’un pirate, découvert sur la plage de Trindade, qui permit sa construction. Elle a ensuite été détruite. Sa reconstruction dura de 1787 à 1873. Elle est d’un joli style néoclassique. A l’intérieur, on peut trouver des œuvres anciennes et contemporaines de la région.

Eglise Nossa Senhora do Rosario e Sao Benedito hos Homens Pretos

Ou « Eglise de Notre-Dame-du-Rosaire ». C’est la deuxième église du centre historique de Paraty. Elle a été construite en 1725 par et à l’attention des esclaves.  Elle a été remise rafraîchie en 1857. Elle est dotée d’autels de bois et d’un lustre en forme d’ananas, signe de bienvenue.

Eglise Santa Rita dos Pardos Libertos

Dans le centre historique de Paraty se situe également l’église Santa Rita. Elle a été érigée en 1722 par des esclaves émancipés. Si vous entrez à l’intérieur, vous pouvez voir une décoration de style baroque-rococo agrémentée de sculptures en bois. Elle accueille aujourd’hui un tout petit musée d’art sacré.

Eglise Nossa Senhora de Nazare

L’Eglise Nossa Senhora de Nazare a été bâtie en 1837, sur un rocher au-dessus de la mer et du centre-ville. La vue est belle en particulier depuis le cimetière. Il paraitrait qu’une fois la nuit tombée, des réunions franco-brésiliennes sont organisées. Tous les 8 septembre, le lendemain de la fête de l’indépendance du Brésil, c’est ici que se réunissent les habitants pour faire la fête.

Museu do Surfe

Les fans de surf trouveront leur bonheur au Musée du Surf de Saquarema. Il serait le plus grand musée d’Amérique latine. Vous en apprendrez beaucoup sur l’histoire de ce sport de glisse et vous pourrez même voir des planches plus ou moins anciennes.

Cathédrale de Sao Pedro de Alcantara

Cette cathédrale de Petropolis sort de l’ordinaire avec ses tuiles rouges qui accrochent le regard.  Elle est inspirée du style gothique européen. On peut voir en entrant les sépultures de Dom Pedro I,  deuxième et dernier monarque de l’empire du Brésil, et sa femme Dona Teresa Cristina.

Musée impérial

S’il y a bien une chose à faire pendant votre séjour à Petropolis, c’est la visite de son Musée Impérial ! Chaussez des petits patins pour traverser une salle à manger somptueuse, une salle de musique aux instruments féériques. C’est un lieu chargé d’histoire puisque c’est ici que fut signée la première Constitution du Brésil, l’acte d’abolition de l’esclavage. A 20h est ouvert un spectacle de son et lumière.

La visite du Musée impériale constitue 50 incontournables minutes.

Museu Finlandês

Le Musée Finlandais se situe à Penedo, dans la maison d’Ana Rilden. Il garde une trace de l’histoire des colonisateurs finlandais et des coutumes qu’ils ont transmis. L’artisanat, les tapisseries, les vêtements traditionels (robes), les poupées finlandaises : tout rappelle la Finlande, que les premiers immigrants n’ont cessé de porter dans leur cœur.

Museu da Serenata

A Rio das Flores, la soirée sera musicale. Connaissez-vous Conservatoria, le sixième arrondissement de la ville de Valence, dans l’État de Rio de Janeiro ? Ses sérénades sont renommées dans tout l’état et au-delà. Vous devenez sur quoi porte le musée. Le week-end, au cours de la soirée, vous aurez l’immense plaisir d’écouter les chansons de petits groupes de musiciens qui entrainent les passants avec eux.

Matriz Nossa Senhora da Conceiçao

La chapelle dédiée à Nossa Senhora da Conceição a été commencée en 1828, et a par la suite subi nombre de modifications de 1838 à 1977.

L’église est située sur la colline de la place centrale de Bello Campo de Vassuras. C’est l’un des plus beaux monuments historiques du Brésil, qui place la ville sur la scène internationale.

Museu Casa da Hera

C’était la résidence d’Eufrasia Teixeira Leite, un investisseur financier et philanthrope brésilien. Outre les meubles anciens de bois, tableaux et objets remontant à l’époque coloniale, on peut également trouver la plus importante collection de costumes français du Brésil.

Retour au XIXe siècle avec la bibliothèque comprenant 890 livres et 3.000 périodiques et le piano Henri Herz, pratiquement unique au monde (le seul autre se situe dans notre ville de Strasbourg).

Principaux lieux touristiques

Ilha Grande

L’llha Grande est incontestablement d’une grande beauté grâce à son passé qui peut paraître sordide mais qui a empêché les bâtiments de fleurir à la place des plages et des forêts tropicales : elle a d’abordé un QG de pirates, puis le domaine des lépreux et enfin des prisonniers politiques et des criminels. L’Ilha Grande est maintenant tournée vers le tourisme mais des lois ont été mises en place pour préserver cet urbanisme et son écosystème rare.

Paraty

La ville de Paraty est très bien conservée et regorge de vestiges historiques. Elle est composée de plages, d’îles et de presque îles, enfoncées au creux de montagnes recouvertes d’une épaisse forêt tropicale.

La circulation de voitures n’est pas autorisée en son centre colonial ce qui permet d’encore plus l’apprécier.

Paraty fait partie des six comtés que traverse le Parque Nacional da Serra da Bocaina (Rio de Janeiro, São José do Barreiro, Sands, Cunha et Ubatuba São Paulo). Ce parc de 104 000 hectares est l’une des plus grandes aires protégées de la Mata Atlântica. Il offre des paysages spectaculaires et l’observation d’espèces menacées.

Buzios

Buzios est une station balnéaire de l’Etat de Rio de Janeiro. On le surnomme le « Saint-Tropez de Rio » grâce aux multiples visites de Brigitte Bardot en 1960 qui ont contribué à sa renommée et son prestige. Rio de Janeiro et Saint-Tropez sont d’ailleurs associées par un jumelage.

Buzios est la destination fashion du Brésil  pour ses restos, ses bars, sa vingtaine de plages. Pendant les vacances et les week-ends fériés, la péninsule abonde de touristes qui viennent se dorer au soleil et faire la fête jusqu’à l’aube. Les agoraphobes et les assoiffés de culture ne trouveront pas leur compte à Buzios. Les sportifs, les fêtards et les amoureux seront, eux, bien heureux !

Pour découvrir Buzios en option dans votre programme Carnaval de Rio, cliquez ici et contactez-nous!

Petropolis

Petropolis est une ville brésilienne du centre de l’État de Rio de Janeiro, dans la Serra da Estrela. Parmi les villes de montagnes, c’est celle qui en dit le plus sur le quotidien et le passé des cariocas, les habitants de Rio. Son climat est un bon bol d’air frais !

Itatiaia

Itatiaia est une petite ville située à 2h30 de Rio. Elle accueille un parc naturel, le plus ancien du Brésil.

Visconde de Maua

A Visconde, les passionnés de nature pourront se promener, à pied ou à cheval, pour aller voir ses cascades et ses ruisseaux. On peut pratiquer nombre d’autres sports de plein air comme le VTT ou le rafting. La tranquilité de Visconde de Maua séduira également les amateurs de yoga.

Penedo

Penedo, ancienne colonie finlandaise, est à l’image du pays des immigrants. On la retrouve dans les petites maisons en bois multicolore qui remplissent son centre-ville, à travers sa coquetterie qui vous poussera à faire une escale de quelques jours (au moins pour déguster un bon chocolat).

Parcs

Parc national de la Serra da Bocaina

Le parc national de la Serra da Bocaina encercle la ville de Paraty. On y fait des très jolies promenades comme le Caminho do Ouro, le « chemin de l’or ». On apprécie les cascades qui bordent le Rio Perequê-Açu.

Parc national Itatiaia

Le parc d’Itatiaia est le plus ancien parc naturel du Brésil. On y trouve des paysages très différents, à la fois montagneux et tropicaux. On suit les sentiers ens’enfonçant dans une végétation épaisse parsemée de cascades et offrant des vues somptueuses. En 1985 et 1986, l’hiver a offert au parc quelques flocons de neige… Ce qui est, on peut le dire, plus que rare au Brésil ! 

A ne pas manquer

Surfer à Ilha grande

On vous conseille la Praia Lopes Mendes pour surfer en bénéficiant de bonnes vagues. Vous pouvez louer des planches sur place. Beaucoup disent qu’il s’agit de la plus belle plage du Brésil.

Visiter la ville de Paraty

Une des visites incontournables de votre voyage dans l’Etat de Rio de Janeiro est Paraty. Elle est très bien conservée et regorge de vestiges historiques. Elle est composée de plages, d’îles et de presque îles, enfoncées au creux de montagnes recouvertes d’une épaisse forêt tropicale.

La circulation de voitures n’est pas autorisée en son centre colonial ce qui permet d’encore plus l’apprécier.

Paraty fait partie des six comtés que traverse le Parque Nacional da Serra da Bocaina (Rio de Janeiro, São José do Barreiro, Sands, Cunha et Ubatuba São Paulo). Ce parc de 104 000 hectares est l’une des plus grandes aires protégées de la Mata Atlântica. Il offre des paysages spectaculaires et l’observation d’espèces menacées.

Gravir le Pico das Agulhas Negras dans le Parque Nacional de Itatiaia

Les friands de randonnée et d’escalade se plairont au parc national de Itatiaia. Les Algulhas Negras sont le plus haut sommet de la région avec ses 2787 mètres. Ne vous lancez pas dans cette ascension sans guide (contactez par exemple Levy Cardozo da Silva ou le Grupo Excursionista Agulhas Negras). Du haut du pic, vous aurez tout loisir d’observer la beauté sauvage du parc.

Faire la fête à Búzios

A Búzios, en soirée, vous avez la possibilité de vous balader dans les ruelles aux anciens pavés de ce petit village de pêcheurs, pleines de vie jusqu’aux petites heures, et lèche-vitrines nocturne pour les amateurs de souvenirs et d’objets d’art ou de mode. Les magasins ne ferment que très tard le soir à Búzios … et les boites de nuit ne commencent à voir leurs premiers clients qu’après minuit… jusqu’à 9h du lendemain… Avis aux amateurs ! (Vous aurez peut-être la chance d’y rencontrer l’une ou l’autre vedette du jet set local ou même international, chose qui n’est pas rare à Búzios.

Pour découvrir Buzios en option dans votre programme Carnaval de Rio,  cliquez ici et contactez-nous!

Fêtes et festivals

Fêtes de Paraty

Paraty est animé par de nombreuses fêtes :

-       Le carnaval avec, en particulier, le Bloco da Lam qui a lieu le samedi. La jeunesse est tartinée de boue et défile dans la rue !

-       La Semaine sainte, avec, entre autres, la procession aux flambeaux « Procissao do Fogareu ».

-       Les rues se parent pour la Festa do divino Espirito Santo.

-       Les processions de Corpus Christi en juin sont voir absolument. Les rues sont recouvertes de sciures, de fleurs, de dessins à la craie.

-       La Festa Literaria Internacional de Paraty fait venir des grands auteurs depuis 2003. Des couvertures de la musique brésilienne se déplacent aussi à l’occasion du concert d’ouverture.

-       Le Festival da Pinga de 4 jours en août

La vie festive de Paraty ne cesse de s’étoffer, chaque année, dans de multiples domaines (photographie, gastronomie, théâtre) !

Festival d’automne de café, Cachaça et Chorinho (fin état petit futé)

Ce festival a lieu tous les ans, juste après la haute saison touristique dans la vallée historique du Café (Barrai do Pirai, Engenheiro Paulo de Frontin, Mendes, Miguel Pereira, Pirai, Paracambi, Paty do Alferes, Rio das Flores, Valença et Vassouras). Théâtre, musique, gastronomie…: la culture dans tous ses états est mise à l’honneur pendant le festival.

Carnaval de Rio de Janeiro

Histoire

 Le Carnaval brésilien prend ses sources dans l’entrudo, un ancien défilé portugais. A ce dernier se sont mêlées les inspirations africaines. C’est au début du XXème siècle que le Carnaval commence à acquérir sa renommée actuelle grâce aux corsos, des défilés sur voitures décapotables, à la naissance de la samba et ses écoles (Mangueira, 1928). De grandes couvertures des défilés apparaissent aussi à cette époque, ils contribueront au prestige du spectacle. Aujourd’hui, il y a une école de samba dans chaque quartier de la ville. Le premier défilé officiel carioca est organisé a lieu en 1935. En 1939, les écoles ont des chansons officielles, lancées par Portela. En 1961, Mangueira est à l’origine du lancement de la sono pendant le défilé. En 1984 ouvre le très connu Sambodrome dessiné par Niemeyer, là où défilent les écoles de Samba (c’est là que Supporter sans Frontières  vous propose de vous produire !).

Aujourd’hui, le Carnaval de Rio est un spectacle ayant atteint une renommée sans égal. Il attire énormément de spectateurs émerveillés par la magie du phénomène.

Organisation

Rio est un événement dont l’organisation est à la hauteur de son prestige. Il dure 5 jours, du vendredi soir jusqu’au Mardi gras, le deuxième mardi de février. L’apogée, le clou du spectacle est le défilé des écoles de samba. Les écoles construisent leur chorégraphie sur un « enredo », thème basé sur la polituque, l’environnement, la musique etc. En plus de danser, elles chantent leur propre enredo.

Les dimanche et lundi soir, les meilleures écoles de samba disposent de 80 minutes pour séduire le public et le jury qui donne des notes sur tous les aspects de la prestation (costumes, chars..).

Le grupo Especial ouvre le défilé le dimanche à 21h (Supporter sans Frontières vous propose, en option de son programme Carnaval de Rio 2014, de vous mêler aux danseurs de cette école de première catégorie !). Les milliers de danseurs et de musiciens le rejoint par la suite.

Le défilé représente plus de 500m de plumes et de paillettes, 6 écoles de danse par soir, pour une fête jusqu’au bout de la nuit. La gagnante apprend la bonne nouvelle le mardi et elle est célébrée avec les 5 autres meilleures écoles de samba le samedi d’après.

Le défilé est financé par les patrons de loterie, appelés jogos de bicho, la mairie et de nombreux sponsors.

 

Bals

Des bals ont lieu pendant tous les soirs du Carnaval. On se pare bien souvent d’un masque. On y trouve tous types d’ambiance, de mondaine à euphorique. Le bal le plus connu est à Copacabana Palace, dont l’entrée est très chère. La tenue de soirée est évidemment de rigueur. Les bals gays les plus excentriques sont organisés par Le Boy. Après le costume fantasia, on se déguise !

 

Le Carnaval dans la rue 

Les Carnavals de rue sont appelés « bandas » ou « blocos ». A eux seuls, ils attirent des milliers de spectateurs. Ils sont animés par une bateria ou un trio electrico. C’est un spectacle étonnant auquel on peut participer de manière tout à fait improvisée. Les thèmes par quartier peuvent toucher des sujets d’actualité profonds, que ça soit dans les paroles d’une chanson ou sur un costume.

 

Concert en plein air

Rendez-vous dans le quartier de Lapa pour la suite du Carnaval, le « Rio Folia ». Des concerts ont lieu en plein air de 22h à 2h. 5 à 6 groupes se produisent chaque soir devant des spectateurs envahis des rythmes de la samba.

 

Les écoles de samba et l’école Santa-Cruz

Les écoles de samba ne proposent pas que de la danse mais également de la musique, de la chanson, des politiques rassemblées avec l’objectif de remporter le Carnaval.  Elles ont leurs spécificités (couleurs). Elles commencent à répéter à partir du mois de novembre pour que leur performance pendant le Carnaval soit irréprochable. On peut assister aux répétitions les samedi et dimanche soir pour quelques R$. Dans l’offre proposée par Supporter sans frontières, vous assistez ET participez aux dernières répétitions avant le gros événement. La liesse générale est bien sûr de mise.

Le costume fantasia (également inclus dans l’offre Supporter sans frontières) ne se négocie pas en temps normal à moins de 500 R$. Ca vaut le coup : se mettre dans la peau des personnages brésiliens est vraiment exceptionnel.

L’euphorie règne de novembre à février dans la Cidade do Samba, bâtiments dans lesquels sont présentées les 14 meilleures écoles de samba de novembre à février et inaugurés en 2005.

 

Búzios, le Saint-Tropez brésilien

Pour découvrir Buzios en option dans votre programme Carnaval de Rio, cliquez ici et contactez-nous!

Présentation

Búzios n’a été découvert qu’en 1964 … par Brigitte Bardot ! Invitée par un ami Argentin, l’actrice a en effet effectué deux séjours à Búzios. Cela a suffit pour que ce très tranquille village de pêcheurs devienne mondialement connu. Búzios, ou plus exactement Armação dos Búzios, était autrefois un village paisible, niché au fond d’une baie. Après le passage de « la Bardot », il est subitement devenu synonyme de splendeur tropicale, avec ses plages de sable blanc, ses eaux cristallines, ses palmiers, ses cocotiers, ses femmes splendides à demi nues, et son incomparable douceur de vivre. C’est au moment du carnaval et les week-ends que les touristes y affluent en masse, le reste du temps, le village redevient un véritable havre de paix. Le front de mer n’est donc pas défiguré par des gratte-ciel comme c’est le cas dans la plupart des grandes villes du Brésil. Les maisons particulières s’intègrent parfaitement au paysage, et ne déparent pas au milieu des maisons de pêcheurs. Cela a permis de préserver le charme et le caractère de ce petit village. Il y a en tout 23 plages dans la région de Búzios. Certaines sont abritées dans de paisibles petites anses, d’autres font face à l’océan. En dépit de sa petite taille, la ville est l’une des trois premières du Brésil pour ce qui est des plaisirs de la table.

 

Búzios by day

 

Découverte de la ville de Búzios : pendant le jour, le centre reste calme lorsque tout le monde est à la plage, mais la nuit, le charme de cette ville, avec ses restaurants, ses cafés, ses boutiques fameuses, brille en engageant les personnes à se promener par les rues pittoresques. A l’origine, le petit village était le lieu de rencontres des pirates européens, puis il est devenu un village pittoresque de pêche, élu parmi les 10 plus beaux secteurs au monde, et célèbre par la combinaison unique du charme rustique et de l’harmonie architecturale, qui font aujourd’hui de cet endroit un havre de paix plein de magie… Vous découvrirez entre autre la « Rue des Pierres », rue das pedras, où vous aimerez errer dans cette rue qui est un modèle de charme… : galeries d’art, travail manuel, musique, bars, restaurants…

Plages :

Plages de la côte nord de Buzios

Manguinhos, Tartaruga, Canto, Orla Bardot, Armaçao, Ossos, Azeda et Azedinha, Joao Fernandinho

Plages de la côte sud de Buzios

Geriba, Ferradurinha, Ferradura, Brava, Olho do Boi, Tucuns et José Gonzalves

 

Búzios by night

En soirée, possibilité de vous balader dans les ruelles aux anciens pavés de ce petit village de pêcheurs, pleines de vie jusqu’aux petites heures, et lèche-vitrines nocturne pour les amateurs de souvenirs et d’objets d’art ou de mode. Les magasins ne ferment que très tard le soir à Búzios … et les boites de nuit ne commencent à voir leurs premiers clients qu’après minuit… jusqu’à 9h du lendemain… Avis aux amateurs ! (Vous aurez peut-être la chance d’y rencontrer l’une ou l’autre vedette du jet set local ou même international, chose qui n’est pas rare à Búzios.

Clube de Regatas Flamengo

Introduction

Le club majeur de l’Etat de Rio de Janeiro est le Clube de Regatas Flamengo. Il est né dans le quartier de Flamengo le 17 novembre 1895 et se trouve actuellement dans la Gávea. C’est un club omnisports où se pratiquent l’aviron, le volley-ball, le basket-ball, la natation… La section d’aviron  a été la première à être créée, suivie par celle de football en 1911, qui fait aujourd’hui la renommée du club. Depuis son premier match le 3 mai 1912, le club surnommé « o Mais Querido do Brasil » a aligné les succès : champion de la coupe intercontinentale et de la Copa Libertadores en 1981, six fois champion du Brésil Brésil et trente deux fois champion de Rio. Il est resté invinscible pendant 52 matchs en 1979, un record partagé avec Botafogo.

C’est assurément un des clubs préférés des brésiliens, comme le montre l’enquête réalisée auprès des lecteurs du magazine FIFA Magazine qui classent Flamengo à la neuvième place du classement des plus grands clubs du XXe siècle en 2000.

Le club joue principalement au stade Maracanã depuis sa construction en 1950 en affrontant ses trois adversaires Botafogo, Fluminense et Vasco da Gama.

Capture d’écran 2013-03-04 à 12.47.55

Histoire

 

Vers la fin du XIXe siècle, le club est créé pour organiser des régates d’aviron par un groupe de jeunes de Flamengo. La date de création du Clube de Regatas Flamengo est fixée au 15 novembre afin de coller à la fête de la République brésilienne. Il prend son nom définitif en 1911.

Le football devient aussi populaire que l’aviron à partir de 1902, mais ce n’est qu’en 1911 qu’une section spéciale ouvre à l’initiative d’Alberto Borghert, qui propose alors de créer une équipe, rattachée au club rubro-negro.

Couleurs et maillots

 

Les fondateurs du club choisissent les couleurs bleu et or pour représenter leur équipe. A cette époque cependant, ces couleurs sont introuvables, ils choisissent donc le noir et le blanc.

Le premier uniforme est composé d’un maillot aux rayures horizontales blanches et noires, ainsi que d’un short noir.

Le club passe ensuite au rouge et au noir, avec un maillot similaire à celui de l’équipe d’aviron. A l’origine, les maillots de chaque section doivent être différents.

Ainsi, de son premier match, le 3 mai 1912, jusqu’au 18 novembre 1913 avec la rencontre contre l’America Football Club, l’équipe n’est pas autorisée à porter le maillot rayé et est représentée par les simples couleurs rouge et noir.

De 1914 à 1916 le maillot de la section football évolue et porte des rayures noir, rouges et blanches, qui rappelle les couleurs d’un type de serpent. Cela vaut à l’équipe le surnom de  « Cobra Coral ». En 1916, la section d’aviron accepte enfin les joueurs de football portent le même maillot.

Capture d’écran 2013-03-04 à 12.44.44 Capture d’écran 2013-03-04 à 12.45.00

Mascotte

 

Plusieurs mascottes se sont succédées pour porter bonheur à l’équipe de Flamengo. La première est née lors du championnat de Rio de Janeiro de 1942. Des journaux sportifs attribuent des personnages aux clubs de la ville pour les représenter à travers des BD. A titre d’exemple, Botafago prend l’image de Donald Duck, tandis que Flamengo est représenté par Popeye.

Dans les années 1960, les supporters de Flamengo sont traités de « urubu », en français vautours. Il s’agit d’un surnom raciste faisant allusion aux origines afro de nombreux supporters de l’équipe de Flamengo. Cette appellation est très contestée jusqu’à la rencontre contre Botafogo du 31 mai 1969. Les supporters de Flamengo ont apporté un vautour dans le stade, qu’ils ont ensuite libéré avant le coup d’envoi. Le rapace portait un drapeau rouge et noir dans les pattes. Le vautour aurait-il porté chance à l’équipe ? Celle-ci qui n’avait pas gagné depuis deux ans remporte le derby! La mascotte de Popeye est ainsi remplacée par l’urubu qui prendra le surnom en 2007 d’ »Uruba », et son fils fictif, « Urubinha ».

Stades

 

Le club de Flamengo a bâti le stade José Bastos Padilha, dit stade de la Gávea («Estádio da Gávea » en portugais) dans les années 1930, pour l’inaugurer le 4 septembre 1938 lors du derby contre Vasco da Gama.

Le stade Maracanã, d’une capacité de plus de 200 000 spectateurs, est construit par Rio de Janeiro à l’occasion de la coupe du monde de football de 1950. Il est ouvert le 24 juillet 1950 et accueille Flamengo, Botafogo, Fluminense et Vasco da Gama. L’équipe de Flamengo abandonne progressivement son premier stade officiel d’une capacité moindre (8000 supporters) qui devient son terrain d’entraînement.

De 2008 à 2012, Flamengo a joué dans le stade olympique João-Havelange, stade du club adverse Botafogo. En effet, le Maracanã est en rénovation pour se préparer à accueillir la coupe du monde de football de 2014.

Supporters et rivalités

 

Selon la dernière étude de l’Ibope (Institut brésilien d’opinion publique et de statistiques) réalisée en 2011, le club de Flamengo compte environ 39,1 millions supporters au Brésil, ce qui fait de lui le club le plus populaire. Ils ne se regroupent pas exclusivement dans l’État de Rio de Janeiro mais sur tout le Brésil.

Les supporters proviennent surtout des classes populaires voire pauvres ce qui est à l’origine de moqueries de la part des équipes rivales (Botafogo).

Les matchs de Flamengo sont généralement ceux qui accueillent le plus de spectateurs. Le 15 septembre 1963, le derby Flamengo-Fluminense a battu un record en accueillant 194 603 spectateurs au sein du Maracanã.

Les rivaux de Flamengo à Rio de Janeiro sont Botafogo, Fluminense et Vasco da Gama. Dès le début du XXe siècle s’instaure une grande compétition entre ces quatre clubs qui est parfois à l’origine de tensions hors du stade. Les derbies entre Flamengo et Fluminense, les plus célèbres, sont surnommés « Fla-Flu » ou encore « Clássico das Multidões ». Leurs confrontations animent le football brésilien.