Top
blog-carte-alagoas

État de l’Alagoas

Une mer d’émeraude

Petit État situé au nord de Bahia, Alagoas est un bijou assez méconnu des touristes qui préfèrent les grandes villes de Recife et Salvador. Maceió est  la capitale de l’État.

Histoire

L’État d’Alagoas fut le siège de nombreuses combats, anéantissement des peuplades indiennes, révolutions successives, lutte pour l’indépendance. Au XVIIème siècle, avec l’invasion Hollandaise, les africains  fuirent et s’enfoncèrent dans le sertao. En 1650, une quarantaine de Guinéens essayèrent d’élever un empire durable dans le désert du Pernambouc. Ainsi naquit la ville de Palmares et une véritable société vit le jour. L’économie se développa grâce à l’agriculture dont la culture de la canne à sucre et le coton. Aujourd’hui il ne reste plus plus aucun vestige de Palmares.

Superficie

Alagoas s’étend sur plus de 27.779 km2.

Population

L’État d’Alagoas compte 3 120 494 habitants (population en 2010). L’État se divise en 102 municipalités.

Fuseau horaire

Le fuseau de l’Etat de l’Acre, au sud-ouest de l’Amazonie, est GMT-5h. De février à octobre, lorsqu’il est 14h en France, il est 8h à Acre. En été au Brésil, d’octobre à février, fait gagner une heure. Quand il est 14h en France, il sera alors 9h à Acre.

Climat et saisons

Climat de savane avec été sec et chaud à l’Ouest et dans l’intérieur ; zone de climat tropical à l’est et sur les côtes. Niveau de pluviométrie important en juin, juillet et août.

Maceió est la capitale de l’État d’ Alagoas ; elle est localisée au nord-est sur une péninsule  quasiment encerclée par la Lagoa Mundaú.

Accès

Le réseau autoroutier est très bien développé. L’accès maritime se fait par le  port de Jaraguá. Par avion : vous arrivez à l’aéroport International Zumbi dos Palmares. Vous pouvez choisir le train. Quelques exemples de distances : Brasília: 2.004 km; Salvador: 605 km; São Paulo: 2.448 km; et Rio de Janeiro: 2.135 km.

Origine du nom

Les indiens Tupi, émerveillés par la nature qui les entourait, ont nommé leur village « Macayo » ou « Maçai-o-k » ce qui signifie « ce qui bouche le marécage ». C’est l’origine du mot Maceio. Au départ la ville fut érigée sur une plantation de canne-à-sucre.

Des plages époustouflantes...

Plus de 800 km de côtes séparent Recife et Salvador, les deux plus grandes villes du Nordeste. Au nord de Bahia s’étend Alagoas, l’un des plus petits états du Brésil, don la capitale, Maceió, est en train de devenir un important centre touristique. La ville fondée en 1815, est née d’une plantation de canne à sucre établie à cet endroit au XVIIIème siècle. L’État d’Alagoas est aujourd’hui l’un des premiers producteurs de canne à sucre du Brésil. Maceió, ville de cent mille habitants, est pratiquement encerclée par la superbe lagune de Mundau, le long de laquelle se trouvent de nombreux villages de pêcheurs. Les plages environnantes sont réputées pour la clarté de leur eau. A Praia Pajuçara, la mer forme, en se retirant, une grande piscine d’eau verte, peu profonde. La ville est régulièrement débordée par les flots de touristes, qui s’abattent sur elle chaque été. Le mois de décembre est particulièrement agité lors du festival de Pajuçara.

L’une des plages des plus populaires est la Praia do Francés, non loin de la ville historique de Marechal Deodoro qui fut la première capitale de l’état. A l’origine, elle portait le nom de l’Alagoas, mais elle fut rebaptisée d’après le maréchal Manuel Deodoro da Fonseca, premier  président brésilien (1891), natif de la ville.

Marechal Deodoro abrite quelques superbes exemples de l’architecture coloniale brésilienne, parmi lesquels, le Convento et l’Igreja de São Fransisco (construit en 1684), l’Igreja Nossa Senhora da Conceição (1755), ainsi que l’Igreja Nossa Senhora de Bonfim, édifié ai XVIème siècle.

La frontière entres les états d’Alagoas et de Sergipe est marquée par le fleuve São Francisco. C’est là que se dresse la petite ville de Penedo, construite entre le XVIIème et le XVIIIème siècle. En continuant vers le sud, on arrive à Aracajú, capitale de Sergipe, le plus petit état du Brésil. L’Igreja Nossa Senhora dos Anjos (construite en 1759) et l’Igreja Nossa Senhora da Corrente (1764) sont très intéressantes.

Pour descendre le São Fransisco jusquà son embouchure à Brejo Grande, adressez-vous à la capitainerie du port. Le village de Carrapicho, de l’autre côté du fleuve, abrite des boutiques d’artisanat. La nourriture et l’hébergement dans la région sont très simples.

Principales attractions

L’attraction la plus intéressante à Maceió est le farniente. Les plages sont d’une rare beauté et les kiosques présents sauront agrémenter vos séances de bronzage avec boissons et musique. Bars (dont certains sont flottants !) et restaurants  vous recevront avec bienveillance. Quant à l’hébergement il y en a pour toutes les bourses ; du simple hôtel au pousada de luxe…

Les plages Urbaines : Les plages sont réputées pour la clarté de leur eau. A Praia Pajuçara, la mer forme, en se retirant, une grande piscine d’eau verte, peu profonde. C’est le point de départ des voiliers traditionnels (jangadas). Des excursions sont possibles. Pour ceux qui préfèrent se baigner, des bars flottants sont à votre disposition pour vous servir  dans l’eau !  Ponta Verde : appelé ainsi à cause de  la pointe de terre qui s’enfonce dans la mer couverte par le vert des cocoteraies, la plage qui la borde porte le même nom. Les plages de Sobral et Jatiúca sont toutes aussi belles. Le pontal da barra : la plage située au centre du phénomène naturel mais impressionnant de la rencontre de l’océan avec la lagune Mundaú est splendide. Choisissez le coucher de soleil pour un beau moment de contemplation. Sachez que la ville est régulièrement débordée par les flots de touristes, qui s’abattent sur elle chaque été. Le mois de décembre est particulièrement animé lors du festival de Pajuçara.

Sur le littoral nord  vous trouverez les sompteuses plages de Guaxuma, Garça Torta, Riacho Doce, Ipioca. Le paysage, avec ses palmiers et rivières, inspire le calme. Toutes situées entre 8 et 16 km. Sur l’île de : « Ilha da Croa », la plage de sable blanc de Barra de Santo Antônio, bordée de cocotiers s’étend sur cinq kilomètres, sans compter piscines naturelles, récifs et bancs de coraux qui attirent l’attention des visiteurs. L’accès maritime se  fait par ferry qui traverse le Rio Santo  Antônio Grande.

Littoral Sud : L’une des plages les plus populaires est la praia do Francês, non loin de la ville historique de Marechal Deodoro, qui fut la première capitale de l’État. D’abord appelé la plage de l’Alagoas, elle fut rebaptisée par le maréchal Manuel Deodoro da Fonseca, premier président brésilien (1891), natif de la ville. La ville de Marechal Deodoro possède quelques bâtisses et églises de l’époque coloniale. Le Convento et l’Igreja de São Fransisco (construit en 1684), l’Igreja Nossa Senhora da Conceição (1755), ainsi que l’Igreja Nossa Senhora de Bonfim, édifié au XVIème siècle en sont des exemples. La plage do Gunga, située à  Barra de São Miguel est une représentation du paradis sur terre. Vous y trouverez des piscines naturelles et accessoirement  une zone de surf et de sports nautiques. Pour compléter le tout, bars, restaurants et hôtels seront ravis de vous recevoir.

Pour les sorties nocturnes, la bonne adresse est le quartier de Jaraguá. Anciens entrepôts et maisons à étages  se sont transformés en bars, restaurants, discothèques et salles de spectacles.

Le musée Théo Brandão se trouve dans une bâtisse de l’époque coloniale et possède un fonds sur l’Histoire de l’État de la culture populaire.

Calendrier des évènements

Fête du Bom Jesus dos Navegantes  en janvier.

Festival de Traditions Populaires et anniversaire de la ville  en avril.

Circuit de Jeep  en mai.

São João  en juin.

Circuit de Moto  en août.

La fête du Penedo en Octobre.

Gincana de Pêche au Lancer en novembre

Maragogi se trouve dans le littoral nord d’Alagoas, au centre de la Costa Dourada (Côte Dorée).

Accès

Maragogi est situé sur la Côte de Corail – Costa dos Corais – 130 kilomètres continus de récifs tropicaux  sur la côte du nord-est du Brésil ; c’est l’une des plus importantes côte de corail du monde  et la plus grande de l’Océan Atlantique sud.

En voiture : le réseau autoroutier est très étoffé au Brésil. Les autoroutes qui donnent accès à Maragogi sont la AL-101 Nord, en partant de Maceió et à PE-060, en partant du Recife. Maragoji se trouve à 125 km de Maceio et à 140 km de Récife.

Des plages paradisiaques...

Maragogi possèdent des plages dignes d’un tableau divin. A marée basse, sa large et grande piscine naturelle d’eau cristalline appelée « Galés » invite à la baignade. Les bars flottants vous invitent à rester dans l’eau ; les serveurs se feront un plaisir de vous servir des boissons locales rafraîchissantes. Vous apprécierez aussi de vous prélasser sur les plages dont le sable blanc et fin sera une caresse pour vos pieds. Japaratinga et le Pontal sont des plages splendides entourées de falaises atteignant les 20 mètres de hauteur. Faites une promenade en bateau jusqu’aux récifs situés à 6 km de la côte. Ou optez pour la traversée du Rio Mangaba à bord d’une barge qui vous mènera sur les belles plages désertes de Porto de Pedras. Les plages de Maragogi ont des vagues faibles, récifs et beaucoup de sable fin. Dans la marée basse des bancs de sable se forment avec des piscines naturelles connus comme les Croas (à 5 km de la côte) et de la Galé (à 6km). Au sud entre le Village de Japaratinga et le Pontal, se trouvent les plages moins urbanisées et les falaises de 20 m de hauteur. Il y a une promenade en bateau qui emmene aux récifs situés à 6 km de la côte. La plage de Maragogi est proche de la Rivière Maragogi, avec des vagues faibles, sable fin et batida et récifs. A 6 km de la côte, la marée basse forme la Croa de la Galém, bancs de sable avec des piscines naturelles bonnes pour la plongée. Jangadas et bateaux emmenent les touristes jusqu’au local.

Maragogi a de belles plages calmes et au large une grande piscine naturelle « Galés ».
On peut prendre une barge à Japaritinga pour traverser le Rio Mangaba et se baigner sur les plages désertes de Porto de Pedras.
Dans le passé le village de Maragogi s’appelait Gamela. Elle passa au rang de ville en 1882 et s’appela alors Isabel en hommage à la reine qui avait libéré les esclaves. Plus tard en 1892 elle prit le nom de Maragogi.
Le climat est tropical, chaud et humide et la température moyenne est de 27°.
Prés de la plage il y a des bancs de sable ou « coroas » qui se découvrent à marée basse et permettent de se promener ou de se baigner dans des piscines naturelles.

Principales attractions

Sur la côte Dourada, poissons et  fruits de mer sont à l’honneur dans toutes leurs déclinaisons : grosse langoustes, une multitude d’espèces de crevettes, mollusques et autres poissons préparés sous toutes les formes.

Sur toute la Côte Dourada les fruits de mer sont les ingrédients de base des plus délicieux plats et, à Maragogi, cette règle s’applique avec mérite. Dans les bars et restaurants les options sont variées, allant des grosses langoustes et des crevettes aux différentes espèces de poissons et mollusques, préparés et servis sous les formes les plus variées.Salinas do Maragogi Resort – Conçu pour garantir confort et fonctionnalité, le Salinas a été construit de manière intégrée au paysage, proportionnant dans sa vaste zone verte la sensation de contact direct avec la nature.Plage Barra de Sto Antonio – En plus des plages, on peut faire des promenades vers les piscines naturelles et à l’Ile da Croa, séparée du continent par la Rivière Sto. Antônio Grande. Avec ses 5 km de longueur et beaucoup de cocotiers tout au long, vous retrouverez beaucoup de sable blanc et souple, sans compter les récifs et bancs de coraux qui attirent beaucoup l’attention des visiteurs. L’accès est fait par ferry qui traverse la Rivière Sto. Antônio Grande.Plage de Maragogi – Les plages de Maragogi ont des vagues faibles, récifs et beaucoup de sable fin. Dans la marée basse des bancs de sable se forment avec des piscines naturelles connus comme les Croas (à 5 km de la côte) et de la Galé (à 6km). Au sud entre le Village de Japaratinga et le Pontal, se trouvent les plages moins urbanisées et les falaises de 20 m de hauteur. Il y a une promenade en bateau qui emmene aux récifs situés à 6 km de la côte. La plage de Maragogi est proche de la Rivière Maragogi, avec des vagues faibles, sable fin et batida et récifs. A 6 km de la côte, la marée basse forme la Croa de la Galém, bancs de sable avec des piscines naturelles bonnes pour la plongée. Jangadas et bateaux emmenent les touristes jusqu’au local.

La frontière entres les états d’Alagoas et de Sergipe est marquée par le fleuve São Francisco. C’est là que vous accueille la petite ville de Penedo, fondée en 1560. Cette citée antique conserve sa richesse historique grâce à de beaux édifices  de l’époque coloniale. Les ruelles du centre ville vous mèneront jusqu’à ces trésors.

Accès

Situé à l’extrémité sud d’Alagoas, sur les rives de São Francisco. Distance de  Maceió 168 km.
Route – Au départ de Maceió, prenez l’autoroute direction Sud.

Caractéristiques principales

Classée monument historique national, Penedo est l’une des villes les plus belles et anciennes historiques au Brésil et impressionne ses visiteurs par son patrimoine historique et culturel riche. Leurs églises, couvents et palais des XVIIe et XVIIIe siècles offrir un véritable voyage dans le passé du Brésil colonial.

Rising imposant à un rocher sur le fleuve São Francisco, la ville de Penedo est un sanctuaire de vie, qui conserve un patrimoine culturel et artistique de grande valeur, ayant été le théâtre d’événements importants du Brésil colonial. Les marques des colonisateurs portugais, le néerlandais et les missionnaires franciscains se trouve dans l’architecture baroque des églises et des couvents.

Principales attractions

Église Nossa  Senhora da Corrente – La plus belle du Brésil, selon Germain Bazin, directeur du Musée du Louvre à Paris.  Construite en 1720, elle servit de refuge aux esclaves  pendant la période abolitionniste,

Église Nossa Senhora dos Anjos – Place Rui Barbosa,  construite en 1660 sur les ruines du « Forte de Nassau ». L’église est de style baroque. L’autel est fait  d’or et la couronne portugaise  domine la nef. La chaire est décorée avec patine dorée et bois de rose coquille. Les deux autels latéraux sont de style rococo. Le couvent est aussi de style baroque

Cathédrale Nossa Senhora do Rosário – Place Br Penedo. Commencée à la fin du XVIIe siècle et terminée par la suite, elle est l’œuvre du travail des esclaves.

 Imperial Palace – Praça Rui Barbosa – accueillit l’empereur D. Pedro II lors de sa visite à Boulder en 1859.

Mirante da Rocheira – Rocheira Street – ville Vieux Port. On peut voir sur l’autre rive du fleuve, la ville de San Francisco Santana (Sergipe).

Casa de Penedo – R. João Pessoa, 126 – Musée possède un fonds sur  l’histoire de la ville et de la vie du baron de Penedo (1815 – 1906), diplomate.

Théâtre Sete Setembro – Ouvert en 1884, ce fut le premier théâtre d’ Alagoas.

Igreja de São Gonçalo Garcia dos Homens Pardos – Les travaux de construction ont commencé en 1758, ce qui semble avoir été achevé en 1770, la date inscrite sur le porche. Les tours sont du XIXe siècle. La façade est ornée de décorations sculptées dans le calcaire de la région. Il ya dans cette église, un ensemble de personnages grandeur des images illustrant les étapes de la Passion du Christ, mais aussi la plus ancienne image de la ville appelée Ecce Homo. A été enregistré par l’Institut du patrimoine national artistique.

Oratório da Forca – Praça Barão de Penedo.  Construction coloniale de 1769 visant à la prière coloniaux d’esclaves condamnés à mort qui ont prié pour attendre l’arrivée du bourreau. Bâtiment colonial de 1769 conçu pour les prières des esclaves condamnés à mort qui ont prié pour attendre l’arrivée du bourreau.

Attractions naturelles

Le fleuve São Francisco avec leurs pirogues propulsées par des voiles doubles, ce qui rend ses bateaux et ferries transportant des personnes et des marchandises entre les villes riveraines. Le lever et le coucher du soleil se reflétant dans les eaux du Vieux Chico forme un cadre inoubliable pour les spectateurs privilégiés. En plus de sa propriété naturelle de loisir dans leurs petites îles et les plages de sable fin, pratiquer des sports comme la pêche, le canotage, le canoë, etc.

 

 

Centro Sportivo Alagoano

Le Centro Sportivo Alagoano est un club brésilien de football basé à Maceió dans l’état d’Alagoas. Il a été fondé le 7 novembre 1913.

Ce club figure en première position sur le tableau d’honneur des clubs de l’Etat grâce à ses nombreuses victoires:

Il est ressorti victorieux de 37 championnats de l’Etat de l’Alagoas.

Il a été finaliste lors de la coupe CONMEBOL en 1999.

Il a été vice-champion Championnat du Brésil de série B trois années de suite de 1980 À 1983.

Emblème

Voici l’emblème de l’équipe, sur laquelle on trouve des bandes bleues et blanches. Elle porte la devise « L’union fait la force ».

 

Capture d’écran 2013-02-28 à 09.26.57

 

Couleurs

Les couleurs qui représentent le Centro Sportivo Alagoano sont le bleu et le blanc.

Stade

Le Centro Sportivo Alagoano joue principalement dans le stade Gustavo Paiva (Mutange) pouvant accueuillir 4000 supporters.

Maillots

Voici les maillots que portent les joueurs du  Centro Sportivo Alagoano:

 

Capture d’écran 2013-02-28 à 09.27.23