Top
Carte des états du Brésil - Acre

État de l’Acre

Histoire

L’Etat de l’Acre, au Brésil, a longtemps été une terre de conflits.

Le Brésil et la Bolivie ont cherché à la conquérir au milieu du XIXème siècle. Le traité d’Ayacucho de 1866 l’a finalement attribué à la Bolivie. Mais le boom du caoutchouc suscite une vague de protestation de la part des producteurs et exportateurs et Acre revient finalement au Brésil grâce au traité de Persépolis. Une ligne de chemin de fer est tout de même construite à travers la région pour permettre aux produits boliviens d’accéder à l’est du continent.

Des affrontements ont également eu lieu entre les promoteurs indiens qui défrichent la forêt et les seringueiros qui exploitent le caoutchouc. En 1988, Chico Mendes, un syndicaliste seringueiro contre la déforestation, se fait assassiner à Xapuri.

Aujourd’hui, c’est encore sur le caoutchouc et sur la noix que se base l’économie du Brésil, bien que ce soit plus le bois et l’élevage qui assurent sa force.

Cet état du Brésil n’est pas tourné vers le tourisme et est difficile d’accès. En revanche, c’est le lieu de rendez-vous des seringueirophiles, ceux qui veulent rejoindre le Machu Picchu en passant par Puerto Maldonado ou aller en Bolivie via Cobija, les aventuriers, les trafiquants…

Superficie

Acre s’étend sur 164 122 km².

Population

Acre compte 732 793 habitants, sa densité de population est donc de  4,5 habitants par km². Il est divisé en 22 municipalités.

 

Fuseau horaire

Le fuseau de l’Etat de l’Acre, au sud-ouest de l’Amazonie, est GMT-5h. De février à octobre, lorsqu’il est 14h en France, il est 8h à Acre. En été au Brésil, d’octobre à février, fait gagner une heure. Quand il est 14h en France, il sera alors 9h à Acre.

Climat et saisons

Acre se situe dans la région du Nord du Brésil où il règne un climat équatorial, à la fois chaud et humide. En Amazonie, la durée de la période sèche se réduit, mais elle existe encore, sauf dans l’État d’Acre, où le temps est pluvieux presque toute l’année. Pensez à l’imperméable!

 

Attractions touristiques

Casa Chico Mendes (Xapuri)

C’est dans cette maison que vécut le célèbre leader militant syndicaliste Chico Mendes, avec sa femme et ses enfants. Elle a été laissée tel quel. C’est aussi là qu’il fut assassiné en 1988 à cause de ses convictions. Le site est devenu une véritable attraction touristique, ouvrant ses portes à plus de dix mille visiteurs par an.

Vous pouvez visiter la maison en participant aux circuits organisés par la fondation Chico Mendes et prendre des photos de la façade.

Preservativos Natex (entre Xapuri et la voie rapide)

Cette immense usine de préservatifs, située à Xapuri, dans l’Acre, est la première usine publique nationale à destination des organismes de santé. Elle a été construite en trois ans. Elle utilise le latex naturel extrait d’Hévéa d’Amazonie comme matière première. Cela représente plus de 500 000 litres par an. Elle a nécessité un investissement de 8 millions d’euros. Elle produit plus de 100 millions de préservatifs par an et en se développant, pourra atteindre 270 millions.

La Natex a été créée dans le but de gagner de l’indépendance vis-à-vis de l’Asie d’où toutes les importations de préservatifs provenaient. De plus, elle a permis l’emploi de 150 personnes et fait également vivre des centaines de saigneurs d’hévéas de la réserve d’extraction Chico Mendes, ce qui représente 83% des revenus de l’Etat. Les travailleurs reçoivent également une prime pour services environnementaux. Cette nouvelle perspective économique contribue donc à réduire la déforestation  par des saigneurs moins gourmands.

Elle organise quelques visites guidées avec une présentation de la société et un petit tour dans la fabrique.

Le Théâtre Placido de Castro (Rio Branco)

Le Théâtre Placido de Castro, situé à 1 km du centre-ville de Rio Branco, est un théâtre d’architecture moderne et datant des années 1900. Il peut accueillir 500 personnes. Des concerts d’artistes locaux et de l’Etat de l’Acre ont régulièrement lieu.

La Casa dos Povos da Floresta (Rio Branco)

Cela signifie « la maison des peuples de la forêt ». Elle est inspirée des habitations autochtones. C’est un lieu de réunion entre les peuples, les saigneurs et les riverains. On  y trouve de l’artisanat autochtone, des livres, des magazines, divers documents, un espace dédié au visionnage de vidéos.

L’Usina das Artes Jao Donato (Rio Branco)

Ce bâtiment a été construit à partir des ruines d’une vieille usine de transformation de noix, laissé à l’abandon pendant plus de dix ans. L’usine est aujourd’hui une espèce d’école proposant des ateliers sur le thème de la musique, du spectacle vivant et du cinéma. On y trouve une bibliothèque, des salles de classe, salles d’expos, un restaurant…

Balades et parcs

Jardin botanique Horto Florestal

Il permet de découvrir la flore tropicale sur 17 hectares.  Il est agréable de venir respirer le parfum des hévéas, des cèdres, des paux d’arco, des cupuaçu, de vous promener le long du sentier écologique. On peut également faire du sport dans ce jardin puisqu’il propose une infrastructure où se pratiquent le jogging, le volley-ball, le football et la gymnastique.

 

Place Povos da Floresta

 

Cette jolie place est un hommage direct à Chico Mendes, le saigneur du caoutchouc par excellence et leader de la lutte contre la déforestation. Une statue de lui, grandeur nature, faite d’argile et de bronze, le représente en train de tenir la main d’un enfant. La place est remplie d’arbres impressionnants, de belvédères, de vignes et de porches.

 

Gameleira

 

Le gameleira est un arbre feuillu immense et dont le tronc est extrêmement épais (2,5m). Il produit des dizaines de mètres d’ombre. Le lieu a été classé monument historique par le Conseil municipal en décembre 1981. Il fait bon de s’y rencontrer, pour s’amuser ou discuter.

Pont Joaquim Macedo

Depuis les années 2000, la ville a fait l’objet de nombreux changements urbains. Le pont Joaquim Macedo, soutenu par une passerelle à haubans de 200m de long et 5,50 mètres de large, en est un exemple.

Cette passerelle a été inaugurée en l’honneur du gouverneur Joaquim Macedo et elle est devenue un véritable symbole de la capitale de Rio Branco.

La voie permet de traverser le fleuve, c’est le point de communion entre le centre-ville et la deuxième circonscription. Elle est utilisée par les piétons et les vélos, environ selon 10 000 tous les jours selon la DMV, tandis que les voitures, les camions et les motos circulent sur les deux autres vieux ponts de Rio Branco.

Le pont est donc non seulement un beau monument, mais également un flux de passage important.

Plages

Vous pourrez prendre le soleil sur la plage d’Amapá à Rio Branco.

Quartiers

Rio Branco : il s’agit de la capitale de l’Acre. Ville autrefois dangereuse fondée par les collecteurs de caoutchouc en 1822, elle est à présent moderne et charmante. On peut y trouver des sites culturels et quelques commodités touristiques. Cette ville, au bord du joli fleuve du Rio Acre, n’est traversée que par peu de touristes car elle ne figure sur aucun itinéraire ; elle vaut pourtant le détour ! Elle permet également de visiter d’autres villes comme Xapuri, où résidait Chico Mendes.

Monuments et musées

Memorial dos autonomistas (Rio Branco)

Il se situe non loin du Palacio Branco. Ce mémorial retrace le combat de l’Acre pour être non plus un territoire fédéral mais un état autonome. C’est là que fut inhumé José Guiomard dos Santos, un sénateur à l’origine de ce changement de statut. Vous pouvez aussi trouver dans ce mémorial des expositions temporaires sur la sculpture et la peinture de la région. Le Theatro Helio Melo est annexe au mémorial. Il a été bâti en l’honneur de l’ancien récolteur de caoutchouc et artiste Helio Melo. On trouve également le Café Théâtre, un endroit chaleureux où on mange bien.

Museu Da Borracha (Rio Branco)

C’est le lieu idéal pour découvrir l’histoire du caoutchouc, sur lequel, rappelons-le, repose une grosse partie de l’économie du Brésil. Il est composé de trois salles. L’une d’entre elles vous revèlera tous les secrets du latex. Vous pourrez également trouver des informations sur la révolution  et la vie de Chico Mendes, la population amérindienne.

Museu Do Xapuri (Xapuri)

Ce petit musée, ancienne mairie du XXe siècle, traite de l’histoire de l’Etat et plus particulièrement de la ville de Xapuri. Traversée par deux fleuves, elle a été un axe majeur pour le commerce de caoutchouc, noix, bois…

Casa do Seringueiro (Rio Branco)

La Casa do Seringueiro a été fondée à l’initiative de la fondation culturelle d’Acre. Pour les curieux, il s’agit de découvrir la vie quotidienne des fondateurs de l’Etat d’Acre à travers des photos, des peintures… Etudiants, chercheurs, professeurs, touristes se pressent au portillon.

Principaux lieux touristiques

Palacio Rio Branco

Le Palacio Rio Branco est un palais de Salvador de Bahia, et un des plus anciens du Brésil. Il est situé sur la place Tomé de Sousa aux côtés de l’Hôtel de Ville, l’ascenseur Lacerda… Ce palais est l’ancien siège du gouvernement : il a été fondé en 1549 pour accueillir les bureaux du premier gouverneur général du Brésil, Tomé de Sousa.

En 1900, alors qu’il est sous la direction du gouverneur de Bahia Luis Viana, il change d’aspect : il passe d’une façade coloniale à néoclassique. Elle devient plus sobre, plus majestueuse.

Le palais est dévasté par un attentat à la bombe le 10 janvier 1912 à l’initiative du Président de la République de Salvador Hermes Rodrigues da Fonseca qui laisse le bâtiment presque en ruines. L’attentat ravage par la même occasion une importante collection de livres.

Il est reconstruit et c’est Antonio Ferrao Moniz de Aragao qui l’inaugure en 1919. Il prend le nom d’un des plus grands chefs d’Etat brésiliens, le Baron de Rio Branco.

En 1984, le bâtiment délabré est entièrement rénové.

Le palais Rio Branco accueille actuellement la Fondation Pedro Caimon, la Fondation culturelle de l’Etat de Bahia et le Mémorial des gouverneurs.

Une visite guidée permet de découvrir l’intérieur de cet imposant édifice et des expositions sur Chico Mendes, la « révolution de l’Acre »…

Novo Mercado Velho (Rio Branco)

Si vous avez envie de flâner, rendez-vous dans le vieux marché au bord du fleuve, sur Praça Bandeira. Il a été construit en 1920 et restauré dans les années 2000 pour mieux occuper l’espace et attirer plus de monde. Les anciens commerçants, parmi lesquels certains y avaient passé leur vie, ont eu le droit de rester. Vous pourrez y consommer des produits artisanaux,  y boire un verre ou un café, y dormir dans une mignonne chambre d’hôtes. Il donne lieu à de nombreux concerts, spectacles etc.

Place de la Révolution Placido de Castro

L’endroit était une zone forestière jusque dans les années 1920. Puis il devient un espace ouvert nommé « Rodrigues Alves Square ». Le lieu connaît des transformations sous le gouvernement de Guiomard Santos (1946-1950) et sa zone est bien délimitée. En 1964, le premier gouverneur élu par le peuple d’Acre, José Augusto de Araujo fait installer une statue du colonel Plácido de Castro. C’est ainsi que la place a tout naturellement commencé à porter son nom. Cette vieille place emprunte d’Histoire et de souvenirs est un symbole de la ville depuis 80 ans bien qu’elle ait beaucoup changé. Elle abrite désormais un bâtiment de 12 mètres de haut pour honorer les héros inconnus de la Révolution d’Acre et porte le nom de « Place de la Révolution Plácido de Castro ».

Parque Da Maternidade

Ce parc a été inauguré le 28 septembre 2002 et est situé en plein cœur de Rio Branco. Il est immense (6000m de long) et coupe une bonne partie de la ville. Il est utilisé par les automobilistes, les cyclistes et les piétons. Les enfants se délectent de ses aires de jeux et son skate park. On peut s’adonner à de multiples activités et loisirs : il dispose de terrains de sport, des restaurants et des cafétérias. C’est le lieu de détente idéal.

Parc écologique Chico Mendes

Pour découvrir la faune et la flore locale, les modes de travail des seringueiros au début du siècle, et compléter vos connaissances sur la vie du leader Chico Mendes, c’est dans ce parc de Rio Branco qu’il faut se rendre.

Parc National de la Serra do Divisor

Il a été créé le 16 juin 1989 et il est situé sur le territoire de la commune de Mâncio Lima, en longeant une bonne partie de la frontière d’Acre avec le Pérou. Il s’agit d’un autre circuit touristique recommandé. Ce parc n’est inaccessible que par bateau. Vous y trouverez une faune et une flore variées, un réseau fluvial dense, avec entre autres le Rio Juruá, considéré le cours d’eau le plus sinueux de l’Amazonie.

Parc écologique de Plácido de Castro

C’est surtout pour son parc écologique que Plácido de Castro, petite ville de 12101 habitants,  est une destination connue et touristique.

Parque do Tucumã

Le Parque do Tucumã a ouvert ses portes en décembre 2005. C’est un lieu de loisirs de 1100 mètres de long dans lequel on peut trouver des sentiers pédestres, des cafés, des marchands de glace, des kiosques, des jardins.  On peut y pratiquer du volley, du beach soccer, du cyclisme.

Capitão Ciríaco

Ce parc, non loin du centre de Rio Branco, est d’une grande valeur historique puisqu’il tient place sur les anciennes terres du capitaine Ciriaco Joaquim de Oliveira.  Il a connu des changements urbains en août 1994. Il est peuplé d’environ 600 hévéas, les fameux arbres à caoutchouc, et d’arbres fruitiers sur ses 4,6 hectares. Comme dans les autres parcs, sports et loisirs y sont pratiquables. On trouve également l’école des arts et de l’architecture, dédiée à la mémoire de la Révolution Acre et l’émergence de la ville de Rio Branco.

Sur les pas de Chico Mendes...

Pour établir une superbe connivence entre la nature et l’histoire, vous êtes invités à parcourir les Chemins de Chico Mendes. La balade commence à la capitale Rio Branco et passe par les communes de Xapuri et Assis Brasil.

Rio Branco Football Club

Le Rio Branco Football Club (RFBC)  est un club brésilien de football basé à Rio Branco dans l’État de l’Acre.

Symboles :

- Couleurs : Les couleurs du club sont le rouge et le blanc.

- Mascotte : C’est Lone Star, symbole de la Révolution d’Acre. L’étoile représente  son indépendance et sa libération gagnée contre la Bolivie, au prix du sang de nombreux héros. Il apparaît sur les tenues de football des joueurs.

Histoire :

Le club a été fondé le 8 juin 1819. Il reçoit un terrain place de Placido de Castro par le maire de l’époque, Augusto Monteiro. D’un bout de forêt indigène à un champ de terre, la zone est progressivement devenue le siège du club.  Le premier match du Rio Branco Football Club a lieu le 14 juillet 1919. Les joueurs possédaient déjà une tenue blanche dotée d’une étoile rouge.

Le  club de Rio Branco a inauguré son propre stade de 8 juin de 1929, soit dix ans après sa création. Le terrain a été offert par le chef de la police José Francisco de Melo, ainsi le stade  a pris le nom de José de Melo. Le club de Rio Branco joue toujours là-bas.

En 1930/1940, l’équipe domine toutes les autres équipes de l’Etat de l’Acre en remportant pas moins de 13 titres d’état consécutifs entre 1935 et 1947 et 5 en 1950.

L’année 1997 marque la participation du club à la Coupe du Nord qui arrive en finale et gagne. Le RFBC a été la première équipe du Nord à jouer à la CONMEBOL Copa, une compétition de football sud-américaine.

Le club gagne le championnat Acreano la même année.

A la suite de ses succès, le club a connu une dégringolade car il a été criblé de dettes.

Ce n’est qu’en 2002 qu’il est arrivé à redresser la barre en remportant quatre fois le titre d’Etat. . En 2007 , il a remporté le Championnat Acreano. En 2011 , le Rio Branco a pris le terrain pour jouer 3 tournois: le Brésil de la Coupe , le Championnat Acreano et la série C du Brasileirão. L’année 2012 a commencé mal pour le club mais il a encore une fois réussi à faire ses preuves. Pour 2013, toute l’attention est portée sur la Coupe du Monde à venir.